Trois leçons à tirer des bons chiffres de l'industrie musicale

Trois leçons à tirer des bons chiffres de l'industrie musicale

Laurent Raphaël - Le secteur de la musique aurait-il fini de manger son pain noir? Les chiffres publiés cette semaine par la branche musicale de BEA, l'association qui chapeaute l'industrie du divertissement en Belgique, vont en tout cas dans ce sens, avec une croissance annoncée de 7% du chiffre d'affaires en 2016, tous supports confondus, pour un montant de 117,88 millions d'euros.