Critique BD : Cul de sac

Critique BD : Cul de sac

La déception étreint à la lecture de "Cul de sac". On y sent bien une forme de tendresse de Richard Thompson pour ses personnages, mais ceux-ci ne sont jamais aussi bien définis, aussi bien "sentis", aussi attachants que "Calvin et Hobbes".