[Le film de la semaine] Nocturama, de Bertrand Bonello

[Le film de la semaine] Nocturama, de Bertrand Bonello

DRAME | Un groupe de jeunes commet des attentats simultanés dans Paris dans un film fulgurant, résonnant avec le réel mais porté par l'élan souverain de la fiction.



Édito: L'insurrection qui vient

Édito: L'insurrection qui vient

Laurent Raphaël - Trop bruyante, trop impétueuse, trop libre, trop versatile, trop mouvante, trop sanguine, trop influençable, trop passionnée, trop molle, trop sensible, la jeunesse est un aimant qui attire la limaille des adjectifs de toutes les couleurs, de tous les calibres. Faute de pouvoir la cerner, on la cantonne dans une sorte de no man's land sociologique, une zone franche où elle peut s'ébrouer sans trop peser sur les affaires du monde.


Sils Maria, le prix Louis-Delluc 2014

Sils Maria, le prix Louis-Delluc 2014

Le réalisateur Olivier Assayas reçoit le prix Louis-Delluc, considéré comme le "Goncourt du cinéma". Son film Sils Maria est donc désigné par le jury comme le meilleur film français de l'année.



Critique ciné: Saint Laurent, Yves est seul...

Critique ciné: Saint Laurent, Yves est seul...

BIOPIC | Bertrand Bonello s'insinue dans l'esprit d'Yves Saint Laurent le temps d'une décennie tourmentée. Et signe un film racé et élégant, habité par Gaspard Ulliel...


Skype me if you Cannes (3): Le point à 2/3 de la compétition

Skype me if you Cannes (3): Le point à 2/3 de la compétition

On parle de Winter Sleep de Nuri Bilge Ceylan, de Saint Laurent de Bertrand Bonello vers 2'04'', de Maps to the Stars de David Cronenberg vers 5'08'', de The Homesman de Tommy Lee Jones vers 8'03'', de Foxcatcher de Bennett Miller vers 11'44'' et de Still the Water de Naomi Kawase vers 15'48''.


Cannes: Saint Laurent de Bertrand Bonello, racé et élégant

Cannes: Saint Laurent de Bertrand Bonello, racé et élégant

Le film du jour (4). Venant quelques mois après le Yves Saint Laurent de Jalil Lespert, le Saint Laurent de Bertrand Bonello, premier film français présenté en compétition, comptait assurément parmi les films les plus attendus de cette levée cannoise.


L'Apollonide - Souvenirs de la maison close

L'Apollonide - Souvenirs de la maison close

DRAME | Dans L'Apollonide, Bertrand Bonello s'insinue dans une maison close, au tournant du XXè siècle. Tout en langueur, le film produit une résonance subtile.


Cannes: retour remarqué d'Aki Kaurismäki

Cannes: retour remarqué d'Aki Kaurismäki

DAY 8 | La journée d'hier à Cannes marquait le retour du réalisateur finlandais Aki Kaurismäki avec Le Havre, fable sociale qui a fait vibrer les festivaliers. Les deux derniers films français de la compétition, Pater d'Alain Cavalier et L'Apollonide de Bertrand Bonello, ont également été remarqués.