Nuit Blanche: le top 3 de Focus

18/09/13 à 17:28 - Mise à jour à 19/09/13 à 14:17

Source: Focus Vif

Le 5 octobre, Bruxelles n'aura pas sommeil. La ville s'agitera au rythme des activités offertes gratuitement toute la nuit. Petite sélection de ce qu'il ne faudra pas manquer lors de la Nuit Blanche 2013.

Nuit Blanche: le top 3 de Focus

La Nuit Blanche 2013 se déroule entre les Marolles et le Sablon © DR

Pour sa Nuit Blanche, la ville de Bruxelles présente trente-et-une créations contemporaines. Si le programme est plus light que par le passé, le parcours inédit ne manque pas d'attraits. La place Poelaert sert de lieu de ralliement pour boire un coup et manger un bout, en découvrant le palais de justice illuminé par des kilomètres de câbles enchevêtrés sur les échafaudages. L'ascenseur qui relie le haut et le bas de la ville comme un trait d'union, se transforme, lui, en aquarium. Du Sablon aux Marolles, on se sent comme un poisson dans l'eau; ces deux quartiers dissemblables sont plongés dans le même bain artistique. Finalement, la Nuit Blanche les rassemble autour de ses activités culturelles.

Au-delà de cette reconquête de l'espace publique, certains projets artistiques valent le détour:

1. L'art au service de sa propre conservation

La chorégraphe et danseuse Martine Martinez s'émeut de l'état de délabrement du Conservatoire royal de Bruxelles. Elle décide de pointer cette problématique à travers une visite des lieux agrémentée d'une vidéo, de performances et de spectacles de danse joués dans les lieux les plus abandonnés de l'établissement.

2. Portraits intimes

Murs, portes et passages s'illuminent tour à tour de graffitis digitaux qui représentent huit personnalités du quartier, jusqu'au boucher du coin. Les bruxellois reconnaitront chacun de ces personnages affichés sur les murs de la ville de la même façon que si c'étaient les photos d'une grande famille à laquelle ils appartiennent. Ils se sentiront dès lors comme dans leur salon en plein coeur des Marolles.

3. Mystique de l'acoustique

Le Belge Bernard Gigounon travaille sur la polyphonie. Il propose le résultat de ses expériences dans l'Église Notre-Dame de la Chapelle. Le lieu saint est baignée d'une musique de chorale. Mais il suffit de s'approcher des écrans disposés çà et là pour n'entendre plus qu'un chanteur solo. La voix du Seigneur ?

Voir le programme complet sur le site nuitblanchebrussels.be

Comme le dit le bourgmestre de Bruxelles: "La nuit va être, certes, blanche mais torride."

Le 5 octobre, c'est la Nuit blanche. A cette occasion et d'ici là, Focus vous invite à dégainer votre smartphone pour tirer le portrait de votre ville la nuit et à publier vos photos sur Instagram avec le hashtag #focusbynight. Nous publierons les meilleurs clichés dans le magazine du 4 octobre.

Baptiste Erpicum

En savoir plus sur:

Nos partenaires