Manchester: "Au lieu de pleurer, ça fait du bien de rire"

29/05/17 à 14:36 - Mise à jour à 14:35

Source: Afp

Quelques jours après l'attentat-suicide qui s'est produit lors du concert d'Ariana Grande, les Mancuniens oublient l'angoisse du terrorisme islamique et renouent avec l'humour anglo-saxon, délaissant leurs tanières au profit des cafés-théâtres.

Manchester: "Au lieu de pleurer, ça fait du bien de rire"

Des bouquets et des messages pour les victimes de l'attentat de Manchester, près du lieu de l'attentat, le 27 mai 2017 © Oli SCARFF

L'humour, remède à tous les maux ou presque, regagne timidement le coeur des habitants de Manchester. Quelques heures seulement après l'explosion, lors de la veillée d'hommage qui s'est déroulée mardi sur Albert Square, Tony Walsh a évoqué les traits caractéristiques et typiques des Mancuniens. Applaudi à l'unisson par une foule endeuillée, le poète a réussi à arracher quelques rires à celle-ci.

"L'humour britannique nous permettra toujours de répondre à ce qui nous arrive, que ce soit positif ou négatif. Cela a toujours été le cas. Pendant la Première Guerre mondiale, la Seconde Guerre mondiale, il y a toujours eu des blagues", affirme David Perkin, directeur du Frog and Bucket.

C'est dans cette petite salle de spectacle, au coeur de Manchester, que Cate Gardner est venue fêter son anniversaire samedi dernier. Encore sous le choc de l'attaque du 22 mai, Cate estime qu'il est important de garder son humour face au stress de certains événements difficiles. "Ça aide à faire face. Au lieu de pleurer, ça fait du bien de rire, c'est une manière de dépasser ce qui est arrivé et c'est communicatif, ça aide aussi les autres", confie-t-elle à l'AFP, alors que des clients commandent quelques breuvages au bar en attendant le début du spectacle.

Le directeur de la salle se souvient encore des foules qui ont envahis son établissement après l'attentat de l'Armée Républicaine Irlandaise (IRA) en 1996: "On a rouvert le lundi (l'attentat a eu lieu un samedi, ndlr), les gens faisaient la queue pour vois les comédiens se moquer de la bombe de l'IRA." Dans le petit café, ce samedi soir, les farces et autres plaisanteries permettent de tourner une page, celle de la pire attaque terroriste vécue par le pays depuis près de 10 ans.

Calvin Van der Ghinst

Nos partenaires