Le pétillant Festival de Spa ouvre ses portes

11/08/17 à 09:04 - Mise à jour à 09:15
Du LeVif Focus du 04/08/17

Du 11 au 21 août, la 58e édition du festival de Théâtre de Spa propose, dans huit lieux différents, 26 spectacles pour un total de 55 représentations. Focus sur quelques temps forts.

Le pétillant Festival de Spa ouvre ses portes

Le Dire des forêts de Philippe Vauchel © Alessia Contu

Au départ émanation en décentralisation du Théâtre National, le Festival de Spa constitue depuis près de 60 ans l'incontournable rendez-vous estival du petit monde théâtral en Belgique francophone. C'est tout autant l'occasion de rattraper certaines perles ratées en saison que de goûter à quelques créations livrées en avant-première.

Dans la première catégorie se classent cette année Le Dire des forêts du "Woody Allen ardennais" Philippe Vauchel (photo), En attendant le jour, où François Sauveur aborde avec sensibilité le thème délicat de l'euthanasie, l'explosif seul en scène d'Eric De Staercke L'Entrée du Christ à Bruxelles ou encore le quatuor féminin sur la Grande Guerre Les Filles aux mains jaunes. Le jeune public n'a pas été oublié, avec les excellents Ressacs, Jet lag, Piletta remix, Sweet and Swing et Une étrange petite ville.

Quant à la seconde catégorie, moins fournie certes, elle accueille le tout dernier spectacle du prolifique auteur Jean-Marie Piemme Jours radieux, et deux lauréats du prix Rossel: Jean Muno (en 1979), dont le Caméléon est porté par Nicolas Ossowski, et Geneviève Damas (en 2011), qui défendra elle-même sa Solitude du mammouth. Pétillant!

Festival de Théâtre de Spa: du 11 au 21/08, www.festivaldespa.be

Nos partenaires