Festival de Liège: réalité augmentée

26/01/17 à 14:37 - Mise à jour à 14:47

Source: Le Vif

Le festival de Liège déploie une vingtaine de spectacles internationaux qui "interrogent le présent". Plusieurs d'entre eux, venus de Belgique, de Pologne ou du Liban, se saisissent directement du réel pour le porter à la scène.

Le pionnier du genre fut le dramaturge allemand Peter Weiss, qui rédigea en 1965 sa pièce L'Instruction sur la base des notes qu'il avait prises lors du procès de plusieurs responsables du camp d'Auschwitz. S'il existait déjà un théâtre politique, cette fois-là, il se fondait sur du vrai, de l'authentique et s'avançait comme tel. La nouvelle vague de théâtre documentaire à la fin des années 1990 a touché aussi la Belgique et accouché d'un spectacle-fleuve. Ceux qui l'ont vu ne peuvent avoir oublié Rwanda 94, fresque multidisciplinaire de près de six heures créée par le Groupov, collectif liégeois emmené par Jacques Delcuvellerie, s'ouvrant sur le terrible témoignage d'une rescapée du génocide, Yolande Mukagasana, pour une "tentative de réparation symbolique envers les morts à l'usage des vivants". La première eut lieu le 20 mars 2000 au théâtre de Liège, dont Jean-Louis Colinet était alors directeur. Pas un hasard, ce dernier ayant toujours été partisan d'un théâtre en prise directe sur les questions de son époque. "C'est bien de continuer de faire exister les oeuvres de Racine, reconnaît-il. Ça fait partie de notre culture, c'est notre patrimoine. N'empêche que je pense qu'il y a plus urgent. En tout cas, c'est un choix que j'ai fait."
...

Vous souhaitez continuer à nous lire?

Lisez 3 articles gratuits par mois

Je m'enregistre Je suis déjà enregistré
ou

Les abonnés du Vif/l'Express bénéficient d'un accès illimité à tous les articles sur LeVif.be

Je prends un abonnement Je suis déjà abonné

Nos partenaires