Voyage rock'n'roll en Corée du Nord (vidéo)

13/05/16 à 10:11 - Mise à jour à 10:20

Le trailer d'un documentaire musical qui risque de faire du bruit circule discrètement sur le net. Au programme: la courte tournée nord-coréenne du groupe avant-gardiste Laibach, premier groupe de rock occidental à se produire dans la dictature des Kim.

Voyage rock'n'roll en Corée du Nord (vidéo)

Des hauts fonctionnaires, visiblement conquis, lors du concert de Laibach à Pyongyang. © Capture d'écran Youtube Traavik.Info

La nouvelle avait fait du bruit l'été dernier. Pour la première fois, un groupe de rock occidental devait se produire en Corée du Nord. Un événement organisé à l'occasion de la "fête de la Libération", célébrant l'indépendance de la péninsule face au pouvoir impérial japonais.

À la surprise générale, c'est un groupe slovène qui avait été choisi pour se produire dans ce contexte inédit pour un groupe occidental: Laibach, un projet musical d'avant-garde aux sonorités industrielles. Fondé en 1980 dans la Yougoslavie post-Tito, Laibach a notamment eu une influence importance sur les Allemands de Rammstein.

L'univers musical et visuel de Laibach est, en effet, basé sur une esthétique rappelant les régimes dictatoriaux. Les musiciens jouent en uniforme, devant des images projetées faisant référence à des régimes totalitaires. Cela leur a d'ailleurs valu d'être à plusieurs reprises accusés d'être partisans du néonationalisme. Des soupçons exacerbés par le fait que les musiciens ne sortent pratiquement jamais de leur personnage, même lors des interviews. Une performance artistique quasi-constante qui perturbe et choque, mais dont l'objectif est de dénoncer par la parodie les régimes totalitaires qu'ils imitent.

Cette invitation sonnait donc comme un ultime coup de provoc' pour un groupe qui n'en est pas à son premier coup d'essai. Suite au voyage, le graphiste métalleux français Valnoir qui a aidé Laibach à goupiller le concert avait expliqué la démarche du groupe dans une intéressante interview donnée à Noisey. Histoire, entre autres, de démystifier certains soupçons de connivence entre le groupe et le régime nord-coréen.

Quelques courtes images du concert avaient à l'époque été relayées par les médias, montrant un parterre de Nord-Coréens visiblement perplexes face à l'OVNI musical atterrissant sous leurs yeux.

Depuis janvier, la bande-annonce d'un documentaire à propos de ce voyage hors du temps circule timidement sur internet sous le nom de Liberation Day. Si la vidéo donne relativement peu à voir pour l'instant, elle laisse espérer quelques images inédites de la dictature la plus fermée au monde. La sortie du film est attendue pour l'automne 2016.

A.S. (stg.)

Nos partenaires