Viré du groupe, il tue tous ses membres et se suicide

12/11/13 à 10:45 - Mise à jour à 17:06

Source: Belga

Un musicien d'origine iranienne a tué dans la nuit de dimanche à lundi à New York trois membres de The Yellow Dogs, groupe de rock alternatif dont il faisait partie, avant de se suicider.

Viré du groupe, il tue tous ses membres et se suicide

The Yellow Dogs © capture d'écran

"Un homme a tiré sur trois personnes et les a tuées (...). Il semble que le tireur s'est ensuite suicidé sur le toit de l'immeuble" où ont eu lieu les faits, à Brooklyn, a déclaré un porte-parole de la police new-yorkaise. Selon le tabloïd new-yorkais The Daily News, un cinquième homme, street artist, a été blessé et évacué vers un hôpital. Le quotidien assure également que le tireur et ses victimes étaient tous membres de The Yellow Dogs, un groupe de rock alternatif composé de musiciens d'origine iranienne.

Selon le porte-parole de la police, les premiers éléments de l'enquête "semblent" confirmer que le tireur et ses victimes sont bien les membres de The Yellow Dogs. Selon le Daily News, l'auteur des coups de feu avait été récemment exclu du groupe.

The Yellow Dogs avaient notamment été remarqués dans le film documentaire No One Knows About Persian Cats (Les Chats persans), tirant le portrait d'une nouvelle génération de groupes rock en Iran considérés comme illégaux. Les musiciens s'étaient enfuis en 2010 pour demander l'asile politique aux États-Unis.

Dans une interview donnée à CNN en 2009, Ali Akbar Mohammadi Rafie décrivait ses partenaires comme des frères.

Voici un portrait que eMusic faisait de The Yellow Dogs en 2012:

Et la bande annonce du film No One Knows About Persian Cats:

En savoir plus sur:

Nos partenaires