Victor Ginsburgh, l'économiste qui trolle malicieusement la SABAM

16/05/15 à 08:30 - Mise à jour à 30/10/15 à 13:22

Source: Focus Vif

DJ Kwak et Serge Coosemans discutent cette semaine des "excès du droit d'auteur", de la SABAM prise le doigt dans le pot de confiture et des adresses inconnues de Charles Bronson et de Sean Connery avec Victor Ginsburgh, professeur d'économie à l'ULB, qui aime chicaner durant ses temps libres les sociétés d'auteurs comme d'autres font des aquarelles.

Victor Ginsburgh, l'économiste qui trolle malicieusement la SABAM

Il n'y a jamais eu un seul pet de musique dans le Focus Brolcast et la raison en est simple: si nous devions vous présenter des oeuvres protégées plus de 30 secondes d'affilée, la SABAM nous ferait passer à la caisse. Normal, pour les uns. Une anecdote de plus à rajouter au dossier à charge, pour les autres. En 2015, un peu moins d'un siècle après sa création (1922), la Société Belge des Auteurs, Compositeurs et Editeurs reste en effet très polémique. Les plus extrêmes de ses détracteurs parlent d'un système de perception et de rétribution des droits très opaque, incompréhensible, vieillot, caricaturé comme un véritable racket. D'autres soutiennent que percevoir des droits sur la diffusion des oeuvres est un non-sens, puisqu'il s'agit de faire payer une forme de promotion. Il n'y a pas que des petits DJ's, des restaurateurs et des programmateurs radio qui se plaignent. Ces dernières années, la SABAM s'est aussi accrochée avec la Commission Européenne, l'OTAN, certains ministères, des ambassades et de gros fournisseurs d'accès. On peut voir ça comme du dynamisme, une société d'auteurs qui défend au mieux ses affiliés. La réalité est plus nuancée, marrante si on aime l'humour Snul, parfois désespérante au niveau éthique, en tous cas problématique dans le monde de 2015, où les nouvelles technologies et les manières de consommer l'art et la création (mais aussi d'en vivre) remettent forcément en question les notions de droit d'auteur à (grand)-papa.

A 76 ans, Victor Ginsburgh, professeur d'économie à l'ULB, gérant de The Bing Bang Blog et auteur depuis bien 20 ans de régulières cartes blanches dans la presse où il dénonce "les excès du droit d'auteur" prend toujours un malicieux plaisir à charrier la SABAM. Ce n'est pas vraiment du troll, notre homme ne se contentant pas de collectionner les anecdotes croustillantes où les sociétés gérant les droits d'auteurs (une trentaine en Belgique comme en France) se retrouvent le doigt dans le pot de confiture ou en train d'imiter Tony Soprano venant chercher sa dringuelle au Bada Bing Bar. Outre la critique amusée, notre invité, très didactique, invite aussi à la réflexion. Libre de droit, elle. (sc)

Focus Brolcast #34: Victor Ginsburgh et la SABAM by Focus Vif on Mixcloud

En savoir plus sur:

Nos partenaires