Va-t-on vers une disparition totale des boîtes de nuit?

15/11/16 à 09:30 - Mise à jour à 18/11/16 à 12:16

Source: Focus Vif

C'est le 16 novembre que seront remis à Flagey les Red Bull Elektropedia Awards, récompensant la scène électronique belge. En tête des nominations, un rappeur (Roméo Elvis). Et en coulisses, une question lancinante: que reste-t-il de la club culture à l'heure où de plus en plus d'établissements ferment leurs portes?

Peter Decuypere, jadis patron du mythique Fifty Five de Kuurne, du Fuse de Bruxelles et du festival itinérant I Love Techno, utilise volontiers la métaphore du cadeau de Noël quand on en vient aujourd'hui à lui parler de clubbing. "Avant, expliquait-il il y a quelques mois dans Art in Electricity, un rapport sur l'état de la musique électronique synthétisé par l'agence gantoise Trendwolves, le cadeau était donné tel quel aux gens de la nuit et il leur suffisait. Le geste et le contenu comptaient avant tout. Aujourd'hui, c'est très différent. Le cadeau doit non seulement être exclusif et choisi avec soin mais aussi être très bien emballé et surtout, offert à un certain moment, dans un certain endroit et dans une atmosphère très étudiée."
...

Vous souhaitez continuer à nous lire?

Inscrivez-vous afin de pouvoir lire 4 articles gratuits par mois.

Nos partenaires