Un musicien suisse obtient gain de cause contre Jay Z qui lui avait "emprunté" une mélodie

12/03/15 à 18:34 - Mise à jour à 18:34

Source: Belga

Jay Z versera des droits au musicien de jazz suisse Bruno Spoerri pour une mélodie qu'il avait utilisée dans une chanson "sans sa permission". Le rappeur américain avait dans un premier temps nié s'être servi de la partition du saxophoniste et pianiste suisse. Les montants du dédommagement n'ont pas encore été estimés.

Un musicien suisse obtient gain de cause contre Jay Z qui lui avait "emprunté" une mélodie

Jay-Z © Belga

La star versera à Bruno Spoerri la moitié des gains générés par sa chanson "Versus" sortie en 2013, a indiqué le musicien suisse jeudi à l'ats, confirmant une information de la "TagesWoche".

La mélodie en question est celle de "Lilith - on the way", une oeuvre que Bruno Spoerri a composée en 1978 et qui jouit indirectement, près de quatre décennies plus tard, d'un certain retentissement international depuis que Jay Z s'en est inspiré pour une de ses propres oeuvres. Le différend juridique a duré plus d'un an et demi.

Ce n'est qu'il y a quelques mois que Jay Z a admis s'être servi de la mélodie composée par le Suisse. Et une première offre d'arrangement, financier et non musical celui-là, a été refusée, considérée comme trop basse par la partie helvète. Agé aujourd'hui de 79 ans, Bruno Spoerri vit de la musique depuis 1967.

Il a travaillé avec Hans Kennel, George Gruntz ou Lee Konitz, pour ne citer qu'eux. Il a dirigé le festival de jazz de Zürich et les hautes écoles de musique de Zürich et Lucerne.

En savoir plus sur:

Nos partenaires