Un album silencieux sur Spotify rapporte 20.000$ et fait des émules

28/07/14 à 15:49 - Mise à jour à 15:59

Source: Focus Vif

Sur Spotify, l'album silencieux de Vulfpeck, Sleepify, a rapporté près de 20.000$ en quelques mois au groupe et a déjà ses ersatz.

Un album silencieux sur Spotify rapporte 20.000$ et fait des émules

Vulfpeck © capture d'écran YouTube

On se souvient qu'il y a quelques mois, le groupe Vulfpeck publiait sur Spotify un album silencieux dont le seul but était de ramasser des sous pour financer une tournée à venir (non silencieuse, celle-là). Principe: les écoutes permettaient d'une part d'emmagasiner les royalties (une écoute en boucle la nuit générant 4$), et d'autre part de géolocaliser les fans les plus assidus pour pouvoir planifier la tournée.

On se souvient également que, si elle s'était montrée amusée dans un premier temps, la plateforme de streaming faisait volte-face quelques mois plus tard en rendant indisponible l'album qu'elle estimait un peu trop opportuniste à leur goût. Sans doute à raison: grâce au buzz qu'a généré le projet (150.000 vues YouTube!), Sleepify a depuis rapporté au groupe du Michigan quelques 20.000$.

C'est le claviériste Jack Stratton qui révélait la semaine dernière que, à raison de 0,0030 à 0,0038$ par écoute, l'album avait déjà rapporté exactement 19.655,56$ en royalties, comme le rapporte Billboard. Bonus: le reste de sa discographie, soit 3 EP de 6 titres, a permis à Vulfpeck de récolter 1100$ supplémentaires. Joli pactole. Mais pas question de se mettre simplement l'argent dans les poches, il est désormais temps de tenir ses promesses: le groupe a en effet annoncé que sa tournée Sleepify débuterait en septembre et devrait passer par New York, Los Angeles, San Francisco, Chicago et Ann Arbor.

Comme les bonnes idées font souvent des envieux, les imitateurs n'ont pas attendu longtemps pour pointer leur nez. Première repérée: Michelle Shocked, folkeuse du Texas qui n'est pas exactement une inconnue puisque sa page Wikipedia lui prête déjà une discographie de 13 albums depuis 1986. Sauf que pour éviter de se faire traiter de copycat, la dame a légèrement décliné le concept: pas d'album silencieux, non, un album "le plus haut en tonalité au monde", soit inaudible si ce n'est par les chiens. Titre de circonstance: Inaudible Women, dont la vidéo de présentation, moyennement convaincante, est à voir sur Vimeo. Et si les extraits de l'album, que le magazine Spin a testé sur le chien d'un de ses rédacteurs, ne convainquent pas, on ne saurait que conseiller à la dame de trouver ses propres idées: les Vulfpeck ne sont pas les premiers inconnus à se remplir les poches grâce au streaming...

En savoir plus sur:

Nos partenaires