U2 accusé une nouvelle fois de plagiat

28/02/17 à 15:40 - Mise à jour à 15:47

Le guitariste britannique Paul Rose accuse le groupe irlandais d'avoir piqué des éléments de son morceau Nae Slappin pour composer le titre The Fly.

U2 accusé une nouvelle fois de plagiat

Bono, le leader de U2 © REUTERS/Nikola Solic

Alors que le nouvel album de U2, Songs of Experience, devrait voir le jour dans les prochains mois, c'est un de leurs anciens morceaux qui revient dans l'actualité. Le groupe de rock irlandais est accusé d'avoir utilisé des éléments d'un des titres du guitariste britannique Paul Rose pour composer The Fly, sorti sur l'album Achtung Baby en 1991. La plainte a été déposée le 27 février devant un tribunal fédéral de Manhattan.

Le plaignant accuse la bande à Bono d'avoir écouté et ensuite repris un extrait de la démo qu'il avait envoyée à la société d'édition musicale Island Records, dont fait partie U2. En guise de compensation, Paul Rose demande à être crédité sur le morceau, le remboursement de ses frais légaux, mais aussi 5 millions de dollars de dommages et intérêts.

Ce n'est pas la première fois que le groupe U2 se retrouve confronté à une plainte pour plagiat. En 2009, ils étaient accusés par le musicien américain Taylor Deupree d'avoir imité une de ses pochettes d'album, car tous les deux avaient repris une photographie du japonais Hiroshi Sugimoto. À l'époque, l'artiste américain avait déclaré: "Ce pépin tient davantage de la défense d'un petit projet intime et expérimental contre la grosse machine de la culture de masse. En fin de compte, on sait tous qui va gagner."

La création ayant ses limites, de nombreux autres cas ont été observés au fil des ans dans tous les styles musicaux et parfois, la ressemblance entre les deux morceaux est telle qu'il est tout de même difficile de douter.

À commencer par Nirvana et son tube planétaire Come As You Are dont les premières notes de guitare ressemblent à s'y méprendre à une version ralentie du morceau Eighties du groupe anglais Killing Joke sorti en 1985. Si l'on écoute le titre 22 Faces de Garden of Delight sorti en 1984, la ressemblance avec la chanson créée par Kurt Cobain est frappante également. Et ce n'est pas tout, car si l'on rajoute quelques notes à l'introduction de Come As You Are, on obtient Life Goes on de The Damned et pour certains, il faut même remonter jusqu'en 1966 et le dansant Baby Come Back du groupe The Equals pour trouver la réelle origine de ces notes.

Le rock n'est évidemment pas le seul genre à connaître ce genre d'histoires. Le rappeur et entrepreneur américain Jay-Z avait été accusé par les héritiers d'un compositeur égyptien d'avoir utilisé, sur toute la durée du morceau Big Pimpin, le son de flûte présent qui avait été composé par Baligh Hamdi en 1957. D'autres histoires portent plus à sourire comme celle où des fans de la série animée Les Simpson avaient remarqué que le célèbre Usher avait volé le rythme d'Homer, le père de la famille de Springfield.

Si beaucoup d'artistes refusent de reconnaître leurs actes, certains finissent par admettre leur tort. C'est le cas du Belgo-Australien Gotye qui a accepté de créditer l'artiste brésilien Luis Bonfá sur son tube Somebody That I Used To Know et de verser près d'un million de dollars à la famille du défunt musicien.

De nombreuses affaires de ce genre sont connues (Led Zeppelin, Pharrell Williams, Madonna...), mais très peu ont donné raison au plaignant tant il est difficile de déterminer si le copieur avait vraiment l'intention de copier ou si c'est le hasard qui les a menés vers des sonorités et des rythmes semblables.

Nos partenaires