Tomorrowland: le bracelet connecté, cet objet du délit

17/07/14 à 09:28 - Mise à jour à 24/07/14 à 14:21

Source: Focus Vif

Cette année, le festival Tomorrowland explore le royaume des objets connectés. Les bracelets d'accès à la messe électro permettent ainsi aux festivaliers de garder le contact avec leur "nouveau meilleur ami du monde".

Tomorrowland: le bracelet connecté, cet objet du délit

Le bracelet connecté de Tomorrowland © DR

L'anonyme brumeux rencontré lors d'une danse synchronisée ou d'un à fond acrobate révèlera ainsi son vrai (triste?) visage après une procédure simplissime. Premier pas: activer le sésame sur le Web. En festival, rapprocher ensuite deux poignets puis appuyer simultanément sur le bouton en coeur de l'accessoire pour le synchroniser à celui de son homologue. Une demande automatique d'ajout d'amis sur Facebook s'en suit. Synchronisation des montres! Parker Lewis ne perd jamais. Ou presque.

Car derrière cette initiative souriante, c'est tout l'Internet des Objets qui plante sa tente en festival. Pour faire court, l'IoT (pour "Internet of Things") tente de connecter au Web tout ce qui ne l'est pas. Un frigo qui avertit la machine à café qu'il n'a plus de lait? On y vient. Des bracelets traqueurs d'activités populaires comme le Flex de Fibit mesurent 24h/24 l'activité physique, le sommeil et l'alimentation de leur porteur. En contexte de guindaille, ces espions centralisant leurs données sur smartphone pourraient alerter les parents des kids qui claudiquent.

Mais ce n'est pas tout: la e-cigarette Smokio mesure exactement le nombre de fois qu'on la porte à la bouche. Le SexTrack, capteur à placer sous le matelas gonflable, analyse, lui, la fréquence et l'intensité des relations sexuelles. Chéri fais-moi peur: les objets connectés pour festivaliers pleuvent en boutique. A quand un capteur de pogos? Un bracelet lumineux prévenant qu'il est temps de changer de scène? Pour très bientôt. Google a investi 2,34 milliards d'euros dans le secteur de l'IoT cette année. Certains analystes prédisent que, dans six ans, chaque terrien possédera quatre objets intelligents. Une mauvaise nouvelle pour notre Q.I.

Infos: www.tomorrowland.com

En savoir plus sur:

Nos partenaires