The Beach Boys - Fifty Big Ones (Greatest Hits)

22/10/12 à 15:21 - Mise à jour à 15:21

POP | Ce box sans fioritures est un testament fascinant de ce que cette formation californienne a amené à la planète musique, tous styles confondus, de la fin du XXe.

The Beach Boys - Fifty Big Ones (Greatest Hits)

The Beach Boys, Box Fifty Big Ones - Greatest Hits, distribué par EMI. *****

POP | Cet été, malgré un show aux épanchements Las Vegas, les vieux Beach Boys ravissaient largement le festival de Lokeren avec, pardon pour l'autocitation, "d'anciennes virtuosités océaniques". La tournée mondiale réunissant pour la première fois depuis des lustres les deux frères ennemis du groupe -les cousins Mike Love et le génie Brian Wilson- et trois autres membres fondateurs cartonnait paisiblement des deux côtés de l'Atlantique. Très récemment, Love annonçait pourtant que la section 2013 du périple se ferait sans Wilson ni Al Jardine, autre vétéran sixties, pour des "raisons de budget" (...), Wilson répondant par intermédiaire du L.A. Times qu'il ne comprenait pas son éviction. Bref, rien que de la routine rififi chez ces musiciens qui ont mené une carrière commune aussi chaotique que leur musique n'est apaisement, harmonies et glorification d'une éternelle juvénilité.

Le box sans fioritures qui sort chez EMI -deux CD, quelques photos, un livret- est un testament fascinant de ce que cette formation californienne a amené à la planète musique, tous styles confondus, de la fin du XXe. Et même à celle du siècle suivant, l'objet référençant aussi le récent album de "réconciliation" -visiblement provisoire-, That's Why God Made the Radio. Au programme: tous les tubes et une exceptionnelle qualité. Il suffit d'écouter God Only Knows, Sloop John B, Surf's Up ou même I Get Around, pour se convaincre que la perfection est éventuellement d'essence terrestre. Pour une vingtaine d'euros, la révélation est peu coûteuse.

Nos partenaires