Supervue Festival, panorama sur éclipse

26/07/18 à 10:37 - Mise à jour à 10:36

Source: Focus Vif

Ce weekend, Liège donne de la hauteur à la musique. C'est le Supervue Festival, une programmation qui s'éloigne des grosses affiches, au sommet d'un terril.

Supervue Festival, panorama sur éclipse

Du 27 au 28 juillet, au terril Piron © Supervue Festival

L'éclipse solaire la plus longue du siècle, c'est 2h50 d'une lune rougeoyante dans le ciel dégagé. Un spectacle sous canicule. Pour l'observer dans la nuit noire, pour fuir les lumières de la ville, la hauteur s'impose. Alors, si les buildings sont trop mainstream, il reste l'option terril.

Au Supervue Festival, on a choisi cette alternative. Une colline artificielle dans Liège, reliquat du passé industriel de la Cité Ardente. C'est ce weekend, pour deux jours de musiques qui inventent. Et un super point de vue sur éclipse.

C'est un jeune festival, le Supervue. Lancé en 2016 par le collectif La Superette, l'événement oscille entre sonorités électroniques expérimentales, pop et musiques du monde. Deux scènes, deux jours et une trentaine de noms.

Un vendredi marqué par le live de BétØn, le projet de FTRSND, qui réinvente les classiques de Terry Riley avec des machines pleines de câbles. Et He4rtbroken, le collectif bruxellois hyperactif quand il s'agit d'inventer les sons de l'underground. Du Japon à Liège, il y a Golin, la productrice aux mélodies qu'on croirait sorties d'un film de Takeshi Kitano.

Et pour le samedi, après l'éclipse, du Motel à Acid Arab. En passant par Chris Imler, le batteur de l'électro allemande qui s'est reconverti dans la pop. Un peu plus tôt dans la journée, on écoutera le blues du désert des Filles de Illighadad. Et pour tout terminer, DJ Lycox, le producteur portugais du futur. Un mélange de house, de trap afro et de hip-hop, pour un signature sonore inattendue.

Supervue Festival, c'est à Liège les 27 et 28/07. Toutes les informations sur www.supervue.be

Victor Huon

Nos partenaires