!!!, strange weather, isn't it?

08/09/10 à 14:07 - Mise à jour à 14:07

Pour son 4e album, Chk Chk Chk est passé à la lessiveuse berlinoise, et a rétréci au lavage. Finies les longues jams hypnotiques? Pas tout à fait...

!!!, strange weather, isn't it?

© DR

Dix ans et trois albums. Cela fait un petit moment maintenant que !!! (prononcez chk chk chk) tape sur le même clou dance-punk. Dance pour les inévitables fourmis dans les jambes que peuvent donner leurs morceaux à rallonge. Punk pour l'esprit foutard et vicieux de leur funk allumé. Derrière le micro, Nic Offer joue toujours au parfait cabri, performer aux chorégraphies dégingandées, à la tête d'un combo imperturbable dans son abattage hypnotique.

Pour ce nouvel album, les !!! sont partis cette fois-ci à Berlin. A la base, il y avait évidemment l'envie de profiter de l'aura d'une ville qui a marqué l'histoire du rock. Notamment à coup de grands albums, souvent très sombres et abrasifs. Même si aujourd'hui Berlin n'est plus traversée par les mêmes tourments. "Le décor a changé, c'est sûr. Mais vous savez, je viens de New York. Et pour moi Berlin est tout sauf une ville lumineuse. Cela reste encore un endroit très cru."

Le groupe bossait donc la journée, passant ses soirées dans les clubs techno de la ville. "Musicalement, comparé à New York, les sonos des boîtes sont meilleures, la musique est plus progressive. La techno appartient à tout le monde ici, de 15 à 50 ans. On peut en écouter partout. Le moindre café passe de la musique électronique en bruit de fond. Et puis les clubs ferment très tard, la drogue est moins chère aussi par ici. Tout cela contribue à créer une vraie culture."

Taille small

Strange Weather, Isn't It? est un album paradoxal. S'il laisse de côté certaines tendances plus ouvertement pop du précédent Myth Takes pour retrouver un son plus délié, jamais le groupe n'a joué aussi court sur la balle. La majorité des morceaux tournent ici autour des cinq minutes: à peine le temps de s'installer pour ceux qui, en concert surtout, n'hésitent jamais à allonger la sauce. "Je me souviens en avoir discuté avec une amie, un soir. Elle me disait: "Vos chansons sont bien, mais elles sont toujours tellement longues!". Cela m'a touché, et je me suis dit que j'allais essayer d'en tenir compte. L'idée de faire un album que mes potes pourraient apprécier m'attirait. Cela avait du sens pour moi."

Finies donc les jams interminables, les !!! ont décidé de ramasser leur propos. On ne se refait cependant jamais complètement. Strange Weather, Isn't It? ne s'appréciera ainsi jamais autant qu'écouté d'une seule traite, comme un seul et long morceau... "C'est étrange. Parmi mes disques favoris, il y a Stankonia d'Outkast. C'est un album qui part dans tous les sens, chaque titre développant son propre univers. Mais c'est aussi cette diversité, cette collision qui forme son identité. Pour reprendre un autre exemple, les White Stripes, c'est une boîte de huit crayons de couleurs différentes. Stankonia en propose 64. Ce qui ne veut pas dire que l'une des deux démarches est plus valide que l'autre. Mais pour moi, cela fonctionne mieux quand on multiplie les couleurs comme dans Stankonia. Avec !!!, j'ai l'impression de changer de ton à chaque titre par exemple. Pourtant, on nous reproche souvent que chaque chanson sonne à l'identique. Comme quoi, vous avez beau forcer, il s'agit toujours de vous, de vos idées. Vous êtes condamné à y revenir et à les creuser... "

!!!, Strange Weather, Isn't It? , distribution Warp.
En concert le 29 novembre au Botanique, Bruxelles.
!!! on myspace.

Laurent Hoebrechts

Nos partenaires