Spit'N'Split: "Je n'avais de limites que celles des Tropics et ils sont plutôt bons clients"

28/04/17 à 12:57 - Mise à jour à 13:01
Du LeVif Focus du 28/04/17

Le 1er mai, l'Experimental Tropic Blues Band fêtera à Lessines la sortie de Spit'N'Split, B.O. cinglée d'un film décadent et barjot dont il est le héros.

"Mes parents ont vu le film sur BeTV lundi. Mon père a adoré mais ma mère, secouée, a passé toute la journée à m'appeler." À l'autre bout du fil, le chanteur et guitariste Jérémy Alonzi alias Dirty Coq se marre. Croisement entre Dig!, C'est arrivé près de chez vous et Une nuit en enfer, jouant avec la vérité pour mieux construire sa folle fiction, Spit'N'Split (on vous laisse découvrir le clin d'oeil dans le dictionnaire urbain) a fait son petit effet au Festival du Film Fantastique. Et aujourd'hui, l'Experimental Tropic Blues Band sort son nouvel album. Sa bande originale. "Au départ, je voulais juste utiliser un morceau des Tropics pour un court métrage, retrace le réalisateur de l'ovni Jérôme Vandewattyne, qui avait bossé sur leur projet The Belgians via la Film Fabrique. Mais comme ça aurait coûté un os en Sabam, ils ont proposé de composer de la musique spécialement pour moi. L'idée a rapidement évolué et ils m'ont invité à partir en tournée avec eux et ma caméra, histoire de prendre la température. On ne savait pas trop si on partirait sur un docu, un clip, un court... Mais j'ai très vite capté le potenti...

Vous souhaitez continuer à nous lire?

Lisez 3 articles gratuits par mois

Je m'enregistre Je suis déjà enregistré
ou

Les abonnés du Vif/l'Express bénéficient d'un accès illimité à tous les articles sur LeVif.be

Je prends un abonnement Je suis déjà abonné

Nos partenaires