Skepta rafle le Mercury Prize à David Bowie

16/09/16 à 15:30 - Mise à jour à 15:27

Source: Afp

Le petit prodige du grime londonien a créé la surprise hier soir en remportant le prix du meilleur album britannique de l'année. Les bookmakers avaient pourtant tout misé sur une victoire posthume du Blackstar de David Bowie, qui a toutefois reçu de nombreux hommages pendant la cérémonie.

Skepta rafle le Mercury Prize à David Bowie

Selon le jury du Mercury Prize, " Konichiwa", l'album de Skepta, est le meilleur album anglais de l'année. © BBC

Sur papier, Skepta n'était même pas parmi les favoris avant que son nom sorte de l'enveloppe annonçant le gagnant du 25e Mercury Prize. C'est pourtant à son album Konichiwa que le jury a décidé d'attribuer le prix du meilleur album de l'année, hier soir à Londres. Un album jugé "drôle, intelligeant, personnel et politique" par les membres du panel chargé de désigner le grand gagnant. Artiste autoproduit et sans label, Skepta a dédié sa victoire à ses parents et à Bowie, ainsi qu'à "tous ceux qui savent ce que ça coûte de faire un album, parce que c'est beaucoup plus que juste faire de la musique". Au cours de la soirée, il s'est également emparé de la scène pour interpréter son titre Shutdown.

Tout annonçait pourtant une victoire posthume de David Bowie avec son album Blackstar, sorti le huit janvier dernier, deux jours avant sa mort. Au point qu'après avoir annoncé le résultat, Jarvis Cocker, chanteur de Pulp et membre du jury, a déclaré: "Si David Bowie regardait ce soir, il voudrait que le prix revienne à Skepta." D'autres concurrents avaient aussi été cités comme potentiels vainqueurs, notamment Radohead, Bat For Lashes ou The 1975. Ces derniers ont d'ailleurs remporté le vote du public, invité à s'exprimer pour la première fois dans l'histoire de la cérémonie. Ce vote a notamment permis de choisir les six candidats au titre parmi les douze en compétition, même si le jury s'est réservé la décision finale sur le vainqueur.

Mais le moment fort de la soirée fût sans doute l'interprétation du dernier single de Bowie, Lazarus, par Michael C. Hall. L'acteur, connu pour ses rôles dans les séries Six Feet Under et Dexter, avait été désigné pour rendre hommage à Bowie. Rien de plus naturel, puisque c'est Hall qui interprète le personnage de Bowie dans la comédie musicale Lazarus, montée par le défunt chanteur à New York peu de temps avant sa mort. C'est donc accompagné des musiciens de la comédie musicale que Hall a rendu un hommage aussi sincère qu'impressionnant à Ziggy Stardust. Michael C. Hall reprendra son rôle dans l'adaptation anglaise de la pièce, qui débutera en octobre prochain à Londres. L'album Lazarus Cast Album, sortira au même moment. Il contiendra les trois derniers titres que David Bowie a lui-même enregistré.

Nos partenaires