Rock Werchter J2: Lanamour?

30/06/12 à 15:12 - Mise à jour à 15:12

Arnaque, supercherie, escroquerie... Les mots sont finalement un peu forts. Lana Del Rey, c'est juste pas fameux.

Rock Werchter J2: Lanamour?

© Olivier Donnet

On en a dit du mal de Lana. Et on le pensait. On ne va pas aller jusqu'à prétendre qu'on a aimé son concert à Werchter mais c'était quand même bien moins pire, ridicule, insupportable, honteux (biffez les mentions inutiles) qu'on l'imaginait. Parce que sur les trois morceaux (les derniers) qu'on a entendus, elle chante pas faux du tout. Puis parce qu'elle est plutôt bien entourée. Son album reste toujours aussi crapuleux et ses citrouilles de chansons ne se transforment pas en carrosse en deux ou trois coups de baguette magique. Mais son pianiste, son guitariste et sa mini section de cordes, leur habillage sonore plutôt classieux, font leur petit effet. Quand la demoiselle ne chante pas (parce qu'elle est vachement stressante quand même cette voix), on peut même presque se laisser prendre à leur charme vintage tandis que défilent des images d'époque comme on en voit dans ses clips de moins en moins bricolés.

La Pyramid Marquee n'est pas blindée et on y caquette sec mais il se passe quelque chose. Parce que loin de la biche prise dans les phares d'un pick-up sur Mulholland Drive comme nous l'avait laissé croire quelques vidéos peu flatteuses sur youtube, la starlette old school du 2.0. joue de son aura avec le public et va jusqu'à évoquer une Jackie Kennedy en voyage présidentiel (bon d'accord, c'est improbable, fringuée d'un Marcel Jack Daniels). En même temps, c'est plutôt drôle quand on a vu le clip tout beau tout frais de son vilain National Anthem dans lequel elle joue à la fois la première dame et Marilyn Monroe tandis qu'Asap Rocky tient le rôle de JFK. " It's you, it's you. It's all for you... " Video Games fait office de discours présidentiel rassembleur et Lana échappe au " Worst of Werchter 2012 ". De là à acheter son disque ou à retourner la voir en concert...

J.B.

En savoir plus sur:

Nos partenaires