Record Store Day, la chasse aux trésors

21/04/17 à 09:00 - Mise à jour à 09:01
Du LeVif Focus du 21/04/17

Le samedi 22 avril, c'est reparti pour un tour. De préférence un 33 ou un 45...

Record Store Day, la chasse aux trésors

© DR

Dixième édition déjà pour le Record Store Day, la fête des disquaires. L'événement créé aux États-Unis pour célébrer et soutenir les magasins de disque indépendants. Relativement décrié ces dernières années pour son côté mercantile, ses prix exagérés, le manque d'intérêt du catalogue proposé, le RSD reste une étrange curiosité. Une espèce de chasse aux trésors où on ne sait jamais vraiment ce qu'on va trouver ni même tout à fait ce qu'on cherche. Les magasins, qui ont passé commande mais en fonction des pays n'ont pas accès à toutes les sorties, n'ont eux-mêmes guère connaissance de ce qu'ils pourront proposer à leurs clients. Une quinzaine de participants rien qu'à Bruxelles (de Caroline à Veals & Geeks en passant par Pêle-Mêle et Cook & Book) et une centaine sur l'ensemble du pays. Une tonne de sorties et des sites Internet pas toujours très bien foutus... Si le Record Store Day offre souvent à ces établissements leur meilleur chiffre de l'année, il leur promet aussi une journée mouvementée. Certains ont d'ailleurs pris le pli de vendre à la criée pour éviter les foires d'empoigne.

Pour cette dixième édition, il y aura notamment du Flaming Lips, du Primal Scream, du The Coral et du Dirty Three. Du Neil Young, du Air et (vive les morts) du Prince et du Bowie... Passons les sorties bidons, les disques de couleur et les rééditions d'albums qui n'en ont pas besoin... Épinglons plutôt une réédition du premier 45 tours des Raincoats. Un single exclusif de Kevin Morby avec une reprise de Townes Van Zandt. Le premier album de Cabbage, la prochaine sensation du rock anglais, enfin en vinyle (il n'est même pas dispo en CD). Une session enregistrée à Londres par les krautrockeurs chiliens de Föllakzoid avec Jason Pierce (Spacemen 3, Spiritualized). L'Atomic Bomb Band qui joue la musique de feu William Onyeabor. Des étrangetés aussi comme ce double album de Kate Tempest avec les paroles sur un vinyle et les beats sur l'autre. Ne vous reste plus qu'à traquer les disques pendant que vos mioches cherchent leurs oeufs dans le jardin...

Nos partenaires