R.I.P. Festival Domino

07/04/11 à 11:34 - Mise à jour à 11:34

Depuis mercredi soir et jusqu'au 12 avril, l'Ancienne Belgique enterre le Festival Domino, avec entre autres Belle and Sebastian, Battles et Dan Deacon. Clap quinzième, clap dernière.

R.I.P. Festival Domino

© DR

On a rarement été d'aussi bon pied à un enterrement. Le 12 avril prochain, après une ultime semaine de concerts plus que jamais placés sous le signe de la découverte (une marque de fabrique), le festival Domino aura vécu. En 12 ans et 15 éditions, le défricheur rendez-vous bruxellois de l'Ancienne Belgique aura accueilli pas moins de 400 artistes. Souvent novateurs, toujours entiers. Avec des identités clairement marquées.

Turlupinée à l'idée que le Domino se rapproche de plus en plus d'une simple formule, l'AB a décidé de tuer son bébé. Mais de le tuer en beauté. Outre le concert exceptionnel et déjà sold out de Belle & Sebastian, les organisateurs abattent comme d'habitude la carte de la diversité. Soirée intimiste (le 9 avril) avec le duo de charme Clare Louise/ Agnes Obel. Hommage en compagnie du saxophoniste Thomas Ankersmit, de la violoncelliste Hildur Gudnadottir et de Mika Vainio au label Touch (c'était hier soir, le 6 avril) qui fêtera ses 30 ans en 2012. Dédicace au défunt Luigi Russolo avec une soirée art of noise mêlant noise (Merzbow), black metal (Liturgy) et des potes furieux d'Oneida (Sightings). Et baignade dans les sous-courants underground aux noms improbables du monde de la dance: hypnagogic pop (Hype Williams), post dubstep (Darkstar) et witch house (oOoOO)...

La coupe est pleine mais on peut encore en jeter. Souligner la visite de José Gonzalez accompagné du Göteburg String Theory, un ensemble suédois d'une vingtaine de musiciens. Ou s'épancher sur Wu Lyf, la World Unit Lucifer Youth Foundation. Fascinante secte de musiciens mancuniens en foulards blancs mêlant krautrock, gospel, hip hop lors de la soirée des groupes sans album. En attendant, l'apothéose, ça reste le grand retour de Battles, désormais orphelin de Tyondai Braxton, qui sortira son nouvel opus en juin. Les matheux seront précédés sur scène par l'inénarrable et festif Dan Deacon. Qui dit mieux?

Festival Domino, jusqu'au 12 avril à l'Ancienne Belgique, Bruxelles.

Site internet du festival

Julien Broquet

En savoir plus sur:

Nos partenaires