Quatre raisons d'aller aux Ardentes

05/07/10 à 12:19 - Mise à jour à 12:19

Avec sa programmation plutôt éclectique, ses têtes d'affiche affirmées, ses sessions de rattrapage et puis une certaine prise de risque, les Ardentes s'affirme comme incontournable du début juillet.

Quatre raisons d'aller aux Ardentes

De plus en plus nombreux, et de plus en plus chers, les festivals se livrent une concurrence féroce tout au long de l'été. Les Ardentes n'ont que quatre ans, mais elles ont déjà de solides arguments à faire valoir. Pourquoi passer le deuxième week-end de juillet sur les bords de la Meuse? On y a réfléchi pour vous.

1. Les reformations. Si vous avez raté Pavement à l'Ancienne Belgique, il est temps de prendre votre revanche. Emblématique formation lo-fi nineties, la bande à Stephen Malkmus donnera une séance de rattrapage lors du festival liégeois. L'occasion aussi de choper l'abonné au come-back Johnny Rotten. Après avoir relancé la machine Sex Pistols qui, il faut bien l'avouer, ne décoiffait pas un punk, le vendeur de beurre remet Public Image Limited sur les rails. This is not a love song...

2. Les têtes d'affiche. Avec Missy Elliott dont le septième album, Block Party, se fait quand même fameusement attendre, Cypress Hill, Charlotte Gainsbourg, N.E.R.D. et Babyshambles, puis des noms plutôt clinquants comme Julian Casablancas et Ben Harper, les Ardentes frappent fort au niveau "headliners".

3. L'ouverture d'esprit. Aux Ardentes, on n'aime pas trop s'enfermer. Eclectique, le programmateur Fabrice Lamproye tape autant dans le rock (Heavy Trash, Ian Brown), la pop (Julian Casablancas, Just Jack) et l'électro (Tiga, Birdy Nam Nam) que dans la chanson française (Gaëtan Roussel, Arnaud Fleurent-Didier), le folk (Dan San, Isbells) ou le rap (Cypress et Missy). On en oublierait presque la soul d'une Sharon Jones. N'en jetez plus... La Meuse est pleine.

4. L'amour du risque. On se dit toujours qu'il faut de l'audace pour inviter un Peter Doherty et risquer le forfait de dernière minute (quoiqu'il ait semblé relativement fiable ces derniers temps) mais il en faut aussi pour attirer Health, Pantha du Prince et autre Hudson Mohawke dans un événement qui reste au final plutôt grand public comme l'a encore démontré l'édition de l'an dernier.

Les Ardentes, du 8 au 11 juillet à Liège.

Avec Pavement, Cypress Hill, PiL, Babyshambles, Charlotte Gainsbourg...

Prix: 45 euros la journée, 110 euros les 4 jours.

Infos: www.lesardentes.be

J.B.

En savoir plus sur:

Nos partenaires