Quand le chanteur de la Fat White Family joue les rock stars perverses

28/03/17 à 14:44 - Mise à jour à 14:46
Du LeVif Focus du 24/03/17

Le chanteur de la Fat White Family Lias Saoudi, devenu Johnny Rocket, joue les rock stars tourmentées et suicidaires avec des quinqas de Sheffield. The Moonlandingz ou le vrai faux groupe le plus narcissique et sulfureux de l'année.

Eurosonic. Son village des artistes au look industriel. Sa cantine. Ses braseros. Sa table de ping-pong. Fraîchement débarqués, Lias Saoudi et Adrian Flanagan sont crevés mais surtout complètement déshydratés... Le surexcité et brillant leader de la Fat White Family, qui a encore les initiales de son alter ego, Johnny Rocket, peinturlurées sur les joues au rouge à lèvres, commande des bières. Tandis que son aîné, bon vivant du South Yorkshire dont la gueule laisse imaginer les excès, semble jouer les chaperons moyennement disciplinés. Disert sur la rencontre entre son projet, The Eccentronic Research Council, et la famille la plus rock'n'roll d'Angleterre.
...

Vous souhaitez continuer à nous lire?

Lisez 4 articles gratuits par mois

Je m'enregistre Je suis déjà enregistré
ou

Les abonnés du Vif/l'Express bénéficient d'un accès illimité à tous les articles sur LeVif.be

Je prends un abonnement Je suis déjà abonné

Nos partenaires