Pukkelpop-Werchter: même combat?

14/08/13 à 16:03 - Mise à jour à 16:20

Le Pukkelpop vient d'annoncer l'ajout de Major Lazer pour combler l'absence de Neil Young à l'affiche. Alors que Diplo était déjà présent à Rock Werchter et que les deux festivals se ressemblent de plus en plus. Décryptage à la veille du festival limbourgeois.

Pukkelpop-Werchter: même combat?

Trent Reznor (Nine Inch Nails) © REUTERS/Lucas Jackson

Cinquante secondes. C'est le temps qu'il a fallu aux organisateurs du Pukkelpop pour écouler leurs 850 derniers tickets: 850 places remises en vente par le service d'échange du festival limbourgeois annoncé full de chez full depuis le 10 juillet. Deux ans après la dévastatrice tempête qui s'est abattue sur le site de Kiewit en emportant cinq vies, et en en bouleversant tant d'autres, le Pukkel a -c'est un euphémisme- conservé la cote.

Si depuis quelques années déjà, le Pukkelpop donne l'impression de "se Werchteriser" (plus commercial, plus tendance, plus aseptisé), Werchter, décliné sur trois scènes depuis l'an dernier, s'est lui "Pukkelpopisé" (plus éclaté, plus diversifié, un chouia plus aventureux)... Depuis quelques semaines du côté de Werchter, Herman Schueremans avait déjà exprimé son souhait d'accueillir un quatrième podium dans les pâtures louvanistes. Le grand manitou vient d'affirmer que cette scène, s'il obtenait les autorisations nécessaires, serait destinée à une programmation nocturne. Un bon plan pour faire passer aux festivaliers l'envie de transformer le camping de Werchter en mauvaise boîte de nuit. Puis un pas de plus vers le Pukkelpop, son Dance Hall et sa Boiler Room...

Avec ses huit scènes, ses 200 groupes et des poussières, l'événement est dirigé par Chokri Mahassine, sacré "Promoter of the Year" à Groningen lors des derniers European Festival Awards. Comme Dour, il incarne depuis un bout de temps déjà le morcellement de la consommation musicale à une époque où les plus érudits peuvent se faire ridiculiser en blind test par le premier venu. Mais à côté des découvertes potentielles (allez voir Pokey LaFarge, Parquet Courts, Dans Dans, les Allah-Las...), l'affiche de sa 28e édition (du 15 au 17/08) souligne la "jetabilité" de la musique d'aujourd'hui et les difficultés à dégoter des grosses pointures intéressantes (Nine Inch Nails et... Neil Young, s'il n'avait pas annulé en dernière minute, exceptés). Certes, il y a au moins 30 bonnes raisons de se rendre au Pukkelpop cette année: n'empêche que fermer sa main stage avec les vilains Chase & Status, les vieux has been de Prodigy et les Courtraisiens de Goose, ça le fait quand même moyen...

Pukkelpop, du 15 au 17 août à Kiewit (Hasselt). Infos et programme complet: www.pukkelpop.be

Nos partenaires