Pukkelpop J2: Beautiful day with the Eels

20/08/10 à 18:36 - Mise à jour à 18:36

Eels déboule à Hasselt avec un set très rock et Tomorrow Morning, le troisième volet de sa trilogie.

Pukkelpop J2: Beautiful day with the Eels

Si t'es pas barbu, t'es pas un Eels! Mark Oliver Everett était au Pukkel vendredi alors que le dernier volet de sa trilogie sort ce week-end: Tomorrow Morning © Olivier Donnet

Il y a des règles comme ça dans les groupes de rock. Si tu n'as pas de jeans slim, tu n'es pas un Stroke. Si tu ne bois pas et que tu ne te drogues pas, tu n'es pas un Black Lip. Et si
tu n'as pas de barbe, tu ne tournes pas avec Eels.

Fraîchement récompensé d'un disque d'or, Hombre Lobo s'est vendu à 15000 exemplaires, Mark Oliver Everett, salopette
blanche et foulard de corsaire, sort ce week-end le troisième volet de sa trilogie Hombre Lobo - End Times - Tomorrow Morning. Et pour fêter ça, le natif de Virginie balance un set très rock qui renvoie franchement à l'époque Souljacker.

On a assisté à des prestations plus passionnantes mais Eels, qui jouait il y a quelques jours encore en Australie, semble prendre son pied. Revisite Summer in the city des Lovin' Spoonful et retravaille My Beloved Monster dans une version plus musclée.

Il est 6 heures de l'après-midi et il y a un monde de dingue. Vaut mieux consulter son programme deux (ou trois) fois et pas se tromper de scène avant de démarrer.

Goddamn right. It's a beautiful day. Ah ah... E allume le jukebox. Enchaîne Mr E's Beautiful Blues et I Like birds. Drôle d'oiseau.

Julien Broquet à Kiewit

En savoir plus sur:

Nos partenaires