Pukkelpop J1: Atomic Bomb ou le sacre du prince William

15/08/14 à 14:03 - Mise à jour à 27/08/14 à 17:28

Source: Focus

Sinkane, Alexis Taylor (Hot Chip), Marie Daulne (Zap Mama) et l'ancien Rapture Luke Jenner ont donné vie à la musique afro rétro funky futuriste du mystérieux William Onyeabor. Fantastique, man.

Pukkelpop J1: Atomic Bomb ou le sacre du prince William

J1: Atomic Bomb! The Music of William Onyeabor © Wouter Van Vaerenbergh/Knack Focus

Révélé internationalement l'an dernier par une compilation de Luaka Bop, le label cofondé par David Byrne, le formidable William Onyeabor n'est pas spécialement le genre de musicien dont rêvent les maisons de disques. Ancien businessman globe-trotteur devenu accro à la télévision évangéliste, William a enregistré huit albums entre 1977 et 1985. Des disques qu'il n'a jamais voulu défendre sur scène et qui ont fini par devenir introuvables, condamnant sa musique à disparaître dans le plus cruel des anonymats.

La sortie de Who is William Onyeabor? a résolu le problème mais n'a pas poussé le Nigérian à changer son fusil d'épaule. Il s'est mis à bosser sur un nouvel album mais refuse toujours de se produire en concert et même de raconter son histoire. Laissant courir à son sujet les rumeurs les plus folles (il possèderait un moulin à farine, un cybercafé et un héliport, aurait étudié le cinéma en Russie et été représentant pour Moog).

William Onyeabor est le grand absent d'un concert qui est consacré à sa musique.

William Onyeabor est le grand absent d'un concert qui est consacré à sa musique. © Wouter Van Vaerenbergh/Knack Focus

n

Pour propager la bonne parole et la terrible musique de l'ami William, Luaka Bop doit donc rivaliser d'ingéniosité. Après un petit documentaire d'une demi-heure façon Searching for Rodriguez et What?!, un disque de remixes publié à l'occasion du Record Store Day, voici donc Atomic Bomb. La musique de William Onyeabor sans William Onyeabor mais concoctée en "direct live" par quelques-uns (pas toujours les mêmes) de ses plus grands admirateurs. Pas de David Byrne ou de Damon Albarn. A Hasselt, son fils spirituel (qui ne l'a jamais rencontré et joue les chefs d'orchestre) Sinkane, Alexis Taylor d'Hot Chip ou encore le chanteur de feu The Rapture Luke Jenner se succèdent au micro, entourés par une quinzaine de musicos et de choristes. Trois claviers, deux batteries (dont celle de Pat Mahoney, de LCD Soundsystem), une trompette, une guitare, une basse, un sax... Funky, groovy, kitsch aussi, le cousin africain de Giorgio Moroder a droit à tous les honneurs.

Heaven and Hell, Atomic Bomb, Good Name, Love is Blind ou encore Fantastic Man interprété par la "special guest" Marie Daulne de Zap Mama... Final écourté excepté, ce concert vaut à lui seul le ticket d'entrée pour le Pukkelpop. Pour info, l'intégrale d'Onyeabor sera coffrée d'ici la fin de l'année.

Retrouvez toutes les photos du concert en cliquant ici.

Nos partenaires