Prophets of Rage: un single pour faire enrager Trump

19/07/16 à 11:12 - Mise à jour à 11:19

Le supergroupe constitué de trois quarts de Rage Against the Machine, de Chuck D et DJ Lord de Public Enemy ainsi que de B-Real de Cypress Hill vient de larguer une première bombe le jour de la convention républicaine.

Prophets of Rage: un single pour faire enrager Trump

Prophets of Rage, de gauche à droige: Brad Wilk, Chuck D, DJ Lord, Tim Commerford, B-Real et Tom Morello. © PG

"Dans cette année qu'on n'est pas prêts d'oublier, Prophets of Rage (la chanson et le groupe) est dédié aux innombrables personnes qui ont l'impression que leur voix n'est plus entendue, dans un système qui ne satisfait plus que les exigences des nantis. Cette chanson est un coup de machette dans le monde ennuyeux de la pop abrutissante", explique le batteur Brad Wilk pour présenter le premier single du supergroupe dans lequel il officie, qui n'est autre que le classique de Public Enemy remis au goût du jour, toutes guitares dehors.

Certes, on avait déjà pu entendre les trublions à l'oeuvre sur une version de Killing in the Name enregistrée lors de leur premier concert au Hollywood Palladium (ci-dessous), mais ce Prophets of Rage est le premier titre studio que le groupe partage. Et sa date de sortie n'a pas été choisie au hasard, puisqu'on est en pleine convention du Parti républicain emmené par Donald Trump.

Produit par Brendan O'Brien, qui s'est entre autres occupé de tous les albums de Rage Against the Machine à l'exception du premier, le morceau qui figurait initialement sur It Takes A Nation of Millions to Hold Us Back n'a pas seulement été "électrifié": ses paroles ont également été remaniées. Seul regret, le manque d'un refrain à slogan qui puisse réellement fédérer, puisque c'est le but affirmé de ces Prophets of Rage: conscientiser et mettre un gros coup de pied dans la fourmilière politique. Ils n'ont pas détourné le slogan de Trump en "Make America Rage Again" pour rien...

Nos partenaires