Prince, Papa Wemba et Billy Paul: l'hommage collectif de DJ Kwak

27/04/16 à 17:17 - Mise à jour à 17:16

Source: Focus Vif

Vaguement las d'écrire des obituaires, Deejay Kwak n'en est pas moins tenu par la force majeure au vu des décès de la semaine. Mais il ne s'étendra pas trop. In My Hard Drive, S5E22.

Prince, Papa Wemba et Billy Paul: l'hommage collectif de DJ Kwak

© DR

À moins d'avoir été en voyage sur Mars sans connexion Internet pendant cette semaine, nul n'ignore les départs vers d'autres territoires de Prince, Papa Wemba et Billy Paul. Trois immenses artistes, d'immenses carrières et legs discographiques. Bien entendu, des trois, en tant qu'enfant des 80's, c'est le décès de Prince qui me marque le plus. Sign o' the Times est l'un des dix albums du siècle de mon panthéon personnel. The Ballad of Dorothy Parker, l'une de mes chansons préférées de tous les temps. Let the Dollar Circulate et Am I Black Enough for You de Billy Paul font aussi partie de mes morceaux préférés.

La mode, en Europe, est aux gouvernements populistes de droite dure, et le cas autrichien, avec un candidat d'extrême-droite au second tour d'une élection présidentielle, n'est pas sans rappeler la présence de Le Pen au second tour des présidentielles françaises en 2002. Ici en Belgique, avec ce gouvernement de droite ultra-doctrinaire en matière économique, les mesures d'austérité sont la première cause de tous les maux, de tous les mal-êtres, de toutes les exclusions. L'on apprenait même hier que les frères Abdeslam n'avaient pu être surveillés par manque de budget. Méchante ironie que celle-là, sachant que les coûts des attentats du 22 mars seront infiniment supérieurs à ceux de la surveillance des auteurs des dits attentats ainsi que de tous les suspects potentiels identifiés. Encore une fois, gouverner un État, c'est une question de choix. Il n'est pas un choix posé par le gouvernement Michel qui me semble judicieux. Désinvestir le secteur public au nom d'une supposée rigueur pour, au final, se retrouver avec des surcoûts sur le paletot, ça me paraît contreproductif.

M'ont bien plu cette semaine:

J'ai eu le plaisir de rencontrer Rustam Ospanoff ce weekend, lors de son set au Soul Inn. L'homme, qui fait bouger Almaty (Kazakhstan) avec son festival Jazzystan, est un fin DJ, doté d'un goût sûr et d'une excellente sélection musicale (voir l'émission ci-dessous). Une fort chouette rencontre, que je me réjouis de prolonger au même Soul Inn dès ce vendredi pour un set solo que j'espère long et animé.

En vous demandant la route, je vous souhaite une excellente semaine. Quoi que vous fassiez, faites-le bien.

À VOIR, DANSER CETTE SEMAINE

27/04/16: COOL PRESENTS BETTYE LAVETTE @ HET DEPOT

29/04/16: DJ'S KWAK'S NICENESS DE LUXE @ SOUL INN

30/04/16: LEFTORIUM PRESENT FRONT DE CADEAUX RELEASE PARTY W/ MATHIAS AGUAYO, MUGWUMP, PRINCE OFF @ BEURSSCHOUWBURG

04/05/16: MAC MILLER @ ANCIENNE BELGIQUE

04/05/16: LA GARE 27 INVITES DJ JAZZY JEFF @ LA GARE 27 ANTWERPEN

04/05/16: CASSSANDRE @ BREW DOG

07/05/16: STRICTLY NICENESS RESIDENT NIGHT

En savoir plus sur:

Nos partenaires