Près de 400 documentaires sur la musique électronique à voir dans une seule playlist YouTube

12/04/17 à 09:55 - Mise à jour à 14/04/17 à 15:11

Source: Tsugi

Le DJ et producteur belge Gerome Sportelli a réuni 390 documentaires sur la musique électronique dans une seule et même playlist YouTube. L'endroit idéal où se perdre pour parfaire sa culture club.

Près de 400 documentaires sur la musique électronique à voir dans une seule playlist YouTube

Jeff Mills en action à Tomorrowland © BELGA/JONAS ROOSENS

Depuis début mars, le DJ, producteur et créateur du label Sporty Limited Gerome Sportelli a mis en ligne une playlist YouTube comprenant pas moins de 390 documentaires abordant la musique électronique sous toutes ses coutures. Sobrement intitulée "The best of electronic music documentary films", cette liste contient un paquet de vidéos parlant de ce sujet à voir avant de mourir.

Ceux qui ont du temps devant eux pourront y retrouver plusieurs longs reportages de la chaine Arte comme Universal Techno sorti en 1996, deux documentaires sur la musique trance psychédélique ou Berlin, le mur des sons, un 52 minutes paru en 2014 qui retrace l'avènement de la techno suite à la chute du mur de Berlin en 1989 dans lequel on retrouve des monstres sacrés de ce genre musical comme le Français Laurent Garnier ou encore Dimitri Hegemann, le fondateur du club berlinois Tresor.

Un grand nombre d'interviews sont également rassemblées dans cette mine d'or comme celle du compositeur britannique Aphex Twin, plusieurs de Jeff Mills ou de Sven Väth et, plus étonnante, celle du leader de Nine Inch Nails, Trent Reznor. La sélection ne se cantonne pas à l'Allemagne, aux États-Unis, à la France ou au Royaume-Uni, mais ouvre aussi ses frontières à la Chine dans Minimal China ou à l'Afrique du Sud dans le documentaire Real Scenes: Johannesburg réalisé par les équipes de Resident Advisor.

Parmi la quantité de vidéos présentes, on peut également retrouver quelques bizarreries comme la présentation d'un clavier par un homme qui, malgré sa dextérité, s'est attiré les moqueries d'Internet ou encore un audio d'un ordinateur qui chante le morceau Daisy Bell.

Nos partenaires

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience d'utilisateur. En continuant à surfer, vous acceptez notre politique de cookies. Plus d'infos