Pourquoi le rock indé ne marche pas aux Ardentes?

05/07/12 à 10:37 - Mise à jour à 10:37

Durant l'été, chaque semaine une question festival qui fâche. Aujourd'hui, les Ardentes. L'indie peine à se faire une place au festival liégeois...

Pourquoi le rock indé ne marche pas aux Ardentes?

© DR

On en a vu des concerts rock sur les bords de la Meuse dans une ambiance d'enterrement et devant trois pelés et quatre tondus. Et pas que des groupes qui vendent péniblement cinq disques en Belgique et jouent sous la pluie en début d'après-midi. A Liège, autant c'est la fête avec les rappeurs et les stars du r'n'b (enfin quand ils sont là) ou lorsque la nuit tombe, que l'air devient moite et que les beats remplacent les riffs aux Halles des Foires, autant les grattes électriques touchent une couille sans remuer l'autre pour reprendre une expression fleurie de Mogi Bayat.

Les Cold War Kids et même Pavement pour ne citer qu'eux en ont fait l'expérience. Le public des Ardentes n'aime pas le rock indé. Enfin pas trop. Il semble lui passer par une oreille pour ressortir aussi vite par l'autre. Les mauvaises langues prétendront que la musique y est secondaire. Qu'elle est prétexte à la sortie. A la fête dont on a à Lîdge un sens particulièrement aiguisé. Disons surtout que le badaud est plus mainstream que fan d'indie.

Les programmateurs se démerdent plutôt pas mal pour attirer des trucs intéressants (Here We Go Magic, Shearwater, Warpaint, Gaz Coombes...) mais ils peuvent danser sur leur tête. Le "teen", il est là pour Joeystarr et 50 Cent. On se l'est encore dit à Werchter. C'est pas le rock indé qui lui met la banane et lui donne envie de danser. Is indie rock dead? Les médias anglo-saxons s'interrogent de plus en plus souvent sur la question. La fin d'une époque peut-être. A moins que l'explication soit plus terre à terre. Les BRNS et les Sallie Ford sont logiquement programmés en journée et à la différence d'un Dour pour parler wallon, les Ardentes sont un festival de ville où on dort plus souvent à la maison qu'au camping. Alors quand tu es chez toi, qu'il pleut, que tu l'as fait trop dur la veille, tu te la joues molo et tu démarres plus tard... Tant pis pour les groupes en découvertes de l'après-midi. Allez, be brave...

Nos partenaires