Pourquoi Dour est le Woodstock belge?

12/07/12 à 10:00 - Mise à jour à 10:00

Ilot de liberté dans le paysage formaté de l'été festivalier, Dour est un lieu d'ouverture et de gentille débauche. Sex, peace, love, drugs and rock'n'roll.

Pourquoi Dour est le Woodstock belge?

© Laure Geerts/Noah Dodson

Une fille qui montre ses seins pour vendre des calamars. Un mec qui promène son chien en peluche au bout d'une laisse pendant quatre jours. Un groupe américain qui joue au baseball avec une guitare et une tête de boeuf... Dour a la faune excentrique. Dans l'esprit, Dour est un peu le Woodstock belge. A Dour, le rasta fume des pétards avec le rappeur. Le gamin du coin pogote avec le rockeur. Le fluo kid descend une vodka redbull avec le métalleux. Le tout dans un esprit de communion et d'ouverture rarement (un concert de Diam's ou des BB Brunes) pris en défaut.

Il y a peu de festivals (world excepté) en Belgique où flotte une telle odeur de ganja. Mais il y en a moins encore où la consommation de drogues est encadrée (c'est le cas depuis 1996) par une association telle que Modus Vivendi, à qui il est même arrivé de tester les pilules. Où un espace calme, la relax zone, permet aux personnes angoissées suite à la prise d'un produit de trouver le soutien de professionnels autres que le personnel de la Croix Rouge...

Il règne sur le festival hennuyer un vrai et vivifiant vent de liberté. Un esprit à la fois peace and love (pas le souvenir de bagarre) et sex and drugs and rock'n'roll. Dour est un lieu de gentille débauche. Un espace de tous les possibles. Anarchique mais pas trop.

Dour est le théâtre de premières expériences sexuelles, il distribue des capotes. Dour a la gueule de bois (aucun festival ne tourne à l'eau plate et la grenadine), les flics surveillent les voitures sur le départ presque tous les soirs...

Comme Woodstock, l'événement créé en 1989, quelque part symbole de contre-culture, accueille aussi, surtout, ce qui se fait de mieux dans la musique de son époque. Four days of peace and music? Et bien plus encore.

Nos partenaires