Pour la première fois, les ventes numériques égalent les ventes physiques

14/04/15 à 15:54 - Mise à jour à 15:56

Source: Belga

Alimentées par le succès du streaming, les ventes mondiales de musique numérique ont égalé pour la première fois les ventes physiques en 2014, selon les chiffres publiés par la Fédération internationale de l'industrie phonographique.

Pour la première fois, les ventes numériques égalent les ventes physiques

Joop Sinjou (Philips) présente le CD, le 9 mars 1979. © Philips

L'IFPI, dont le siège est à Londres, a décrit l'essor du streaming comme une bonne nouvelle pour l'industrie de la musique, qui a toutefois vu ses ventes globales reculer l'an dernier de 0,4% à 14,965 milliards de dollars (environ 14 milliards d'euros).

"Pour la première fois de l'histoire, les revenus de la musique enregistrée proviennent à part égale des ventes numériques (46%) et des ventes physiques (46%)", constate l'IFPI. Le reste provenant des droits de radiodiffusion, de publicité ou de films notamment.

Frances Moore, directrice générale de l'IFPI, estime que le numérique va dépasser le physique dans les deux prochaines années.

"Nous constatons que le streaming domine vraiment le marché numérique et nous pouvons imaginer qu'un jour le numérique constituera la majorité des ventes de musique", a-t-elle déclaré à l'AFP. Un phénomène lié aux innovations technologiques et au développement des smartphones. Les abonnements au streaming -qui permettent une écoute illimitée- ne constituent encore qu'une portion relativement modeste de l'industrie, mais leurs revenus ont progressé de 39% en 2014, à 1,57 milliard de dollars, selon l'IFPI.

Selon l'organisation, 41 millions de personnes dans le monde sont abonnées à des services de streaming comme le suédois Spotify ou le français Deezer, alors que Jay Z ajoutait récemment Tidal à l'équation.

En outre, le vinyle a le vent en poupe en Belgique: le chiffre d'affaire généré par leur vente a plus que quadruplé en 4 ans.

En savoir plus sur:

Nos partenaires