Portishead envoûte Rivierenhof

18/07/12 à 15:59 - Mise à jour à 15:59

Bristol sous son meilleur jour à l'Openluchttheater de Rivierenhof. La première partie totalement inutile de Joe Volk a heureusement été sauvée par un concert de Portishead simplement envoûtant.

Portishead envoûte Rivierenhof

© Reuters

Portishead a beau être plongé dans la préparation de son quatrième album -le successeur de Third, sorti en 2008- le groupe trip hop britannique se permet de délaisser les studios pour quelques courtes escapades au sein des festivals d'été, notamment en France et en Espagne. Dans la foulée, le groupe, réuni autour de la chanteuse Beth Gibbons et de Geoff Barrow, a fait une escale ce mardi à l'Openluchttheater de Rivierenhof.

Et pas n'importe quelle escale, puisqu'on a eu droit à une expérience d'anthologie. C'est le rock lancinant de Silence qui a ouvert ce concert mélancolique mais magnifique. Hunter hypnotise ensuite avec son beat enivrant. S'en suivent le percussif Nylon Smile et les scratchs flippants de Mysterons qui font bouger les foules... Bienvenue dans l'univers de Portishead.

La chanteuse, clouée à son micro, est comme possédée par ses textes chargés d'une inextricable mélancolie, chaque note semblant la faire gémir de douleur. Parmi la foule, un Alex Callier qui écoute religieusement: ce grain de voix! Mais si leur reprise du Unfinished Sympathy de Massive Attack -l'autre groupe trip-hop de Bristol- a beau cartonner de l'autre côté sur les ondes néerlandophones, Hooverphonic ferait sans doute mieux de s'abstenir de faire une cover de Portishead.

Passons la suite en revue: des versions troublantes -mais parfaitement livrées- de Sour Times, Over et Roads, un Machine Gun cru à tendance industrielle, et un plus guilleret Chase The Tear -leur chanson écrite pour Amnesty International- en mode montagne russe de synthés.

La triste première partie de Joe Volk mise de côté, on peut véritablement parler d'un Portishead grand cru. Certes, nous n'en sommes pas sortis plus joyeux, mais véritablement envoûtés.

Michael Ilegems

SETLIST: Silence / Hunter / Nylon Smile / Mysterons / The Rip / Sour Times / Magic Doors / Wandering Star / Machine Gun / Over / Glory Box / Chase the Tear / Cowboys / Threads // Roads / We Carry On

Nos partenaires