PNL, rap autiste

23/09/16 à 11:16 - Mise à jour à 28/09/16 à 12:35

Source: Focus Vif

On les adule ou on les déteste. Avec la sortie du nouveau Dans la légende, les rappeurs français confirment en tout cas la hype, chamboulant le paysage hip hop hexagonal.

Vendredi dernier, dans une grande enseigne culturelle du centre-ville de Bruxelles. En moins de dix minutes, ils sont au moins cinq à avoir déboulé dans ce coin du magasin, celui, de plus en plus rachitique, où sont rangés les CD -un vrai cimetière des éléphants. On a dû probablement leur indiquer le chemin: pas sûr que les ados -aucun ne doit avoir 20 ans- n'avaient dépassé auparavant le rayon jeux vidéo ou smartphones... Ils sont là pourtant, et ont un but en tête: mettre la main sur le nouvel album de PNL (pour Peace and Lovés), intitulé Dans la légende, le jour même de sa sortie officielle. Las, il faudra revenir, les exemplaires ne sont pas encore arrivés dans les bacs. En attendant, on aura récolté un indice supplémentaire sur le "phénomène" PNL. Les autres se trouvent dans la presse française. Ce même jour, le duo formé par Ademo et N.O. S faisait la couverture de Libération. Le titre: "La fascination PNL". Celle pour un rap planant, drogué, vaguement autiste. Moins de deux ans après son apparition, elle n'a pas faibli. Que du contraire. Avec le temps, elle a même réussi à toucher des publics très différents. Autant les téléspectateurs de Cyril Hanouna que les lecteurs des Inrocks. À la fois le public des banlieues et celui, branchouille, du Palais de Tokyo...

Vous souhaitez continuer à nous lire?

Inscrivez-vous afin de pouvoir lire 4 articles gratuits par mois.

Nos partenaires