Playlist: ces tubes suédois connus de tous

26/11/15 à 10:12 - Mise à jour à 10:11

Source: Focus Vif

S'il est évident que Blue Swede et Swedish House Mafia sont suédois, d'autres groupes aux tubes internationaux cachent bien leur jeu. Voici une petite playlist des chansons suédoises les plus connues dont on ne connaissait pas le pays d'origine.

Playlist: ces tubes suédois connus de tous

Le duo suédois Icona Pop, formé de Caroline Hjelt (gauche) et d'Aino Jawo (droite). © REUTERS/Danny Moloshok

Au cours des semaines qui vont suivre, des articles fleuriront dans cette nouvelle rubrique dédiée à la culture suédoise. Pourquoi? Principalement parce que la Suède est le pays dans lequel Margo, notre stagiaire, a choisi de partir dans quelques mois en Erasmus. Dans L'instant suédois, le cinéma, la musique ou encore la littérature seront décortiqués dans une tentative de faire le tour de la question viking.

En 2012, pas moyen de passer une soirée sans l'entendre. I Love It, de Icona Pop est le deuxième single du premier album des DJ suédoises. A l'origine écrite par Charli XCX, qui lui prête d'ailleurs sa voix, le morceau a été repris par le duo suédois. "La version originale était plus mignonne. Le ton de voix de Charli était vraiment cool et fier mais nous voulions que la chanson sonne plus Icona Pop alors nous sommes allés voir un autre producteur, Style Of Eye. Il l'a rendue exactement comme nous voulions", expliquait Caroline Hjelt, l'une des DJ du groupe, au magazine NME.

Impossible d'être passé à côté de Young Folks et cet air qui a la fâcheuse tendance à rester en tête toute la journée. Grâce à ce tube massivement repris dans la publicité et les médias, le groupe Peter Bjorn and John a connu en 2006 un succès international. Pitchfork classait le morceau 5e de son top 100 des meilleures chansons de 2006. Un an plus tard, le trio remporte le Grammi Award (et non pas Grammy: il s'agit ici des récompenses musicales suédoises) du meilleur clip. En 2012, le magazine Rolling Stone décerne à Young Folks la 4e place de son classement des 15 meilleures chansons sifflées de tous les temps.

Reprise dans les séries Friends, Entourage, Grey's Anatomy, Chuck, Nick Cutter et les Portes du temps, Teen Wolf ainsi que dans plusieurs films sans parler de la publicité, Cobrastyle est une chanson qui donne la pêche. Chanté par Mad Cobra pour le groupe électro-rock Teddybears, le morceau a été repris par Robyn, une autre artiste suédoise. Une reprise qui a le mérite de nous faire enfin comprendre les paroles prononcées par le reggaeman jamaïcain.

Toujours dans les tubes "qu'on a entendu quelque part mais on ne sait plus où", We Are, de Ana Johnsson est la chanson principale de Spider-Man 2 et reste le plus grand succès de la chanteuse, ayant atteint le top 10 des charts dans 6 pays.

Il aura fallu passer par la pub pour que Glorious d'Andreas Johnson retienne notre attention. C'est notamment grâce à Nutella que ce morceau est devenu mondialement connu après avoir pourtant pas mal tourné sur les radios quelques années auparavant. De son côté, le chanteur peine à se démarquer et a participé à quatre reprises au Melodifestivalen, le concours de présélection suédois à l'Eurovision.

On sort les mouchoirs pour Emilia et son tube Big Big World sorti en 1998 qui aura valu à la chanteuse le Grammi Award de la meilleure chanson de l'année.

Ça sonne américain, ça danse américain, ça s'habille américain mais c'est suédois. En 94, les Rednex sortent Cotton Eye Joe et monopolisent pendant plusieurs semaines la première place des charts dans pas moins de 12 pays européens. Malgré tout, dans sa liste des 50 plus mauvaises chansons de tous les temps, le magazine musical Blender classait Cotton Eye Joe en 38e position, critiquant un groupe qui "de toute évidence déteste la musique country", utilisant le moindre de ses clichés pour s'en moquer, avec de surcroit "un homme qui chante avec ce qui doit sans doute être l'accent américain le plus risible jamais enregistré."

Tube cultissimement kitsch des années 80, The Final Countdown de Europe est parvenu au sommet des charts dans 25 pays. "Ce qui est ironique, cependant, c'est que la chanson était en fait écrite pour les fans, expliquait Joey Tempest, chanteur du groupe, en 2005. Elle dure plus de six minutes et n'a jamais été destinée à devenir un tube ou quoi que ce soit. Elle était censée devenir l'ouverture des concerts. On sortait notre troisième album et on avait envie d'un vraiment grand opening pour le show." The Final Countdown arrive également en 16e place du classement de VH1 et de Blender des "magnifiquement plus mauvaises chansons de tous les temps".

En savoir plus sur:

Nos partenaires