Pitbull Terrier de Die Antwoord: du glauque, du gore, du wtf. Et la musique?

21/05/14 à 16:13 - Mise à jour à 22/05/14 à 10:25

Source: Focus Vif

Âmes sensibles, s'abstenir. Die Antwoord revient avec une vidéo aussi sanglante que complètement barrée. Le duo d'Afrique du Sud est toujours aussi délirant sur le visuel... Mais n'est-ce pas au détriment de la qualité musicale?

Pitbull Terrier de Die Antwoord: du glauque, du gore, du wtf. Et la musique?

Pitbull Terrier de Die Antwoord © Capture d'écran vidéo

Die Antwoord, c'est une histoire de zef. Issu du mouvement contre-culturel sud-africain, le fameux "zef" en afrikaans, Die Antwoord prend le mot "ringard" au pied de la lettre. Style vestimentaire, coiffures et univers visuel: le wtf est adopté comme style de vie. Et la musique, dans tout ça? Elle est sale et vulgaire. Elle donne dans le hip-hop et la techno, la dance et la rave. Elle provoque. Elle choque. Elle obsède. L'hypnotisant I Fink U Freeky , le ladygaga-killeur Fatty Boom Boom, le faux candide Enter The Ninja... Les musiques sont entêtantes, les rythmes souvent basiques et agressifs, les paroles obscènes. Ce qui marche? Les personnages et leurs univers. Yo-landi incarne la femme-enfant façon manga et film d'horreur: un corps d'une gamine de 13 ans (exception pour ce dernier clip, des rumeurs laissent penser que Yo-landi se la joue "seins refaits"), une coiffure punk et des yeux qu'elle remplit souvent entièrement de noir -mieux qu'un Alien! On imagine avec un léger sourire les dimanches familiaux avec ses parents, dont le père fait partie de l'Eglise réformée hollandaise, considérée comme l'une des plus conservatrices d'Afrique du Sud. Ninja, son mari, est tatoué sur tout le corps, tire des têtes qu'il vous est impossible de faire sans des années d'expériences (ou de consanguinité), et tient sans doute l'imaginaire le plus glauque et finement exploité de ces dernières années 2000.

Un dernier clip, donc, avec un pitbull mi-humain mi-monstre interprété par Ninja et une héroïne sortie tout droit de science-fiction jouée par Yo-landi. Et puis des cat women en blanc et en noir, terrassées par ce Pitbull-garou, égorgées. On retrouve les personnages weirdo du clip I Fink You Freaky, on reconnaît l'univers barré mais à l'esthétisme léchée du duo et on ne s'étonne plus des frasques du scénario. Mais si l'univers visuel garde l'esprit wtf zef de Die Antwoord, le morceau, qui s'annonce comme un avant-goût de leur prochain album, laisse à désirer. On est loin des morceaux précédents où la production laissait comprendre une certaine créativité dans ce bordel maitrisé. Pitbull Terrier est réussi pour sa provoc' visuelle, raté pour sa musique.

En savoir plus sur:

Nos partenaires