Pale Grey: "On a essayé d'être à la fois vrais et pudiques"

26/10/17 à 15:57 - Mise à jour à 16:03
Du Le Vif Focus du 27/10/17

Avec Waves, album pop qui fait de l'oeil au hip-hop, Pale Grey affiche ses ambitions, franchit un cap et élargit ses horizons. Nouvelles vagues...

Début octobre. Liège. Le Lou's Bar. Une terrasse en toute fin d'après-midi pour parler d'un disque presque aussi surprenant que le ciel clément. Beaucoup plus ample et abouti que le premier album, Waves, le deuxième Pale Grey, flirte avec The Notwist, le hip-hop très pop de Why?, par instants (Ghost) la magie d'un Radiohead. Bluffant pour une plaque née dans un appartement de la Cité ardente, alors partagé par Gilles Dewalque et Maxime Lhussier, les fondateurs du groupe, sur les hauteurs de Saint-Laurent. "Avant d'emménager ensemble, on avait peur de s'entre-tuer, sourit Maxime. On passait déjà tellement de temps l'un avec l'autre... Mais ce n'est pas quand tu es en studio et que tu dois travailler que les choses viennent le plus facilement. C'est parfois les dimanches et les lendemains de veille, quand tu te retrouves dans ta chambre à chipoter ou bêtement à table en train de discuter."
...

Vous souhaitez continuer à nous lire?

Lisez 3 articles gratuits par mois

Je m'enregistre Je suis déjà enregistré
ou

Les abonnés du Vif/l'Express bénéficient d'un accès illimité à tous les articles sur LeVif.be

Je prends un abonnement Je suis déjà abonné

Nos partenaires