Odezenne, les portes de la gloire

18/11/15 à 09:42 - Mise à jour à 09:42

Source: Focus Vif

Rincés par des années d'autoproduction, les Français d'Odezenne sont passés tout près du KO. Partis à Berlin pour se ressourcer, ils en reviennent avec un album, et une nouvelle liberté.

La fatigue se lit à peine sur le visage des trois interviewés. Les derniers jours ont pourtant été agités pour Jaco, Alix et Mattia, soit le groupe Odezenne (les deux premiers y tiennent le micro, le dernier les machines). La veille, ils ont encore fait le trajet Bordeaux-Paris en camion pour livrer, eux-mêmes, directement au stock d'une grande chaîne culturelle, les 5000 éditions limitées de leur dernier album, Dolziger Str. 2. Odezenne ou l'art de la débrouille...
...

Vous souhaitez continuer à nous lire?

Lisez 4 articles gratuits par mois

Je m'enregistre Je suis déjà enregistré
ou

Les abonnés du Vif/l'Express bénéficient d'un accès illimité à tous les articles sur LeVif.be

Je prends un abonnement Je suis déjà abonné

Nos partenaires