Nuits Bota: Je t'aime tant, Témé Tan

17/05/17 à 15:01 - Mise à jour à 18/05/17 à 12:29

Lundi, dans l'intimité du Grand Salon de Concert, Tanguy Haesevoets a confirmé tous les espoirs qu'on place en lui et a enfin annoncé la sortie de son album tant attendu.

Nuits Bota: Je t'aime tant, Témé Tan

Grand Salon de Concert, lundi 15 mai 2017 © Olivier Donnet

Ça fait un bail qu'il roule sa bosse, le Tanguy. Qu'il assoit sa réputation brique après brique, publiant coup sur coup deux EP, Matiti (2011) et Quatro (2012), puis faisant un carton avec le single Améthys (2013) qui annonçait le meilleur pour la suite -et compte aujourd'hui 430.000 vues YouTube. Premier surpris par ce succès, Témé Tan aura préféré prendre le temps de bien faire les choses à l'heure de plancher sur son premier vrai album. Quitte à ce que l'attente dure près de quatre ans: on sait aujourd'hui, enfin, que la plaque sortira le 22 septembre chez PIAS.

Si par le passé, on a pu le voir évoluer entouré d'un groupe polymorphe, c'est aujourd'hui en solo qu'il joue sur scène. Armé d'une MPC, d'un clavier midi et d'une (rare) guitare, Témé Tan joue les hommes-orchestres groovy, jamais avare d'un refrain qui colle à la tête. C'est qu'en plus d'être un excellent storyteller, ses chansons ont un enivrant parfum de voyage. Né à Kinshasa d'une mère métisse et d'un père belge, Tanguy Haesevoets n'a cessé de bourlinguer depuis. Et en plus d'avoir travaillé avec la crème du beatmaking bruxellois (Noza, Le Motel...), il a ramené des sons, des idées ou des paroles du Brésil, de Guinée et évidemment du Congo. Le tout digéré dans un gloubi-boulga afrobeat/électro/pop à la bonne humeur hautement communicative.

Si on connaissait déjà une bonne moitié du répertoire de lundi, PIAS lâchant les singles de son poulain au compte-goutte depuis quelques mois (Ca va pas la tête, Sè Zwa Zo), on a compté au moins autant de tubes potentiels parmi les nouveaux titres présentés. Et surtout, on a ondulé comme un seul avec un public aussi réceptif que bondissant. Ce qui augure le meilleur pour l'avenir...

En outre, Améthys vient de ressortir dans une version remasterisée, accompagnée d'une série de remixes de Compuphonic, Luke Top ou Pacemakr. Et d'ici la sortie de l'album, on pourra voir Témé Tan sur une poignée de dates en France, au Canada, aux Pays-Bas ou en Grande-Bretagne, mais aussi le 30/06 à l'Unisound (Court-saint-Etienne), le 14/07 à Dour, le 6/08 à Esperanzah et le 18/08 au Pukkelpop.

Nos partenaires