Nuits Bota: Dubois, du soleil et de l'Orval

26/05/14 à 10:20 - Mise à jour à 14:37

Source: Focus Vif

De la Rotonde à l'Orangerie en passant par le Grand Salon de concert, de Xavier Dubois à Leaf House en passant par Orval Carlos Sibelius, petite promenade nocturne du vendredi...

Nuits Bota: Dubois, du soleil et de l'Orval

Orval Carlos Sibelius © Christian Chauvet/Flickr

Programmateur de festival, c'est un peu comme entraineur de foot. Tout le monde pense qu'il connaît ton boulot mieux que toi. Tout le monde sait ce qu'il faut faire. A sa propre idée des mecs à aligner et de la "tactique" à adopter. Ce vendredi soir, la Nuit, on a décidé de la vivre en mode Paul Henri Wauters, le Marc Wilmots -euh non, disons plutôt le... Ariel Jacobs- du Bota. Un petit tour par-ci, quelques chansons par-là et forcément des "j'aurais fait-ci, j'aurais fait-ça"...

Le début de soirée, on l'attaque à La Rotonde chez Xavier Dubois (Ultraphallus, Y.E.R.M.O.). Dernière sortie avec les "garagistes" Mountain Bike du label Humpty Dumpty et preuve de son irrépressible éclectisme, Dubois, seul en scène, dessine ses paysages électriques à la guitare. Une guitare qu'il caresse, qu'il tripote, qu'il secoue pour se bâtir un univers certes fascinant, mais un peu hermétique en cette entame de week-end. Difficile de se tailler en toute discrétion d'une assistance aussi attentive que clairsemée...

Retard au Musée, enfin au Grand Salon de concert. Les Français d'Orval Carlos Sibelius se font attendre. "Paraît qu'il faut retirer ses chaussures", rigole un collègue. Pas encore. Mais interdit de picoler. D'ailleurs, tout le monde ou presque reste sagement assis dans une atmosphère quasi recueillie. Avec l'éclairage particulièrement frontal et agressif, le Parisien Axel Monneau (Poptones, Snark, Centenaire) et sa bande semblent perdus comme des lapins pris dans des phares. Clavier, guitare, basse, batterie, trombone... Autant leur pop psychédélique sonne bien (on vous recommande d'ailleurs chaudement leur dernier album Super Forma sorti en mai 2013), autant on aurait préféré les écouter en éclusant des bières dans des lumières tropicalistes au Witloof Bar... Séance de rattrapage. Orval sera à la fête de la musique les 21 (Namur) et 22 juin (Bruxelles).

Le groupe californien pour midinettes Young The Giant ayant pris ses aises avec un soundcheck interminable durant l'après-midi, Leaf House est encore à l'ouvrage. Les Liégeois viennent de sortir sur Jaune Orange LLEEAAFFHHOOUUSSEE. Un premier LP bien foutu à la croisée des chemins entre les délires d'Animal Collective, à qui ils ont emprunté leur nom, et la pop colorée, ensoleillée, d'un Yeasayer et d'un Vampire Weekend. C'est surtout dans cette dernière lignée, un peu trop sage, que baignent pour l'instant sur scène Romain Cupper et ses potes. Avec davantage de folie, l'accent mis sur les percussions et les chants chorales, Leaf House peut méchamment le faire. Un peu plus foufou aux Ardentes et à Dour?

Nos partenaires