Metronomy, la classe avec le sourire

03/04/14 à 12:17 - Mise à jour à 04/04/14 à 10:33

Source: Focus Vif

Le groupe de Joseph Mount écrivait ses Love Letters dans une Ancienne Belgique chauffée à bloc ce mercredi. Déjà un des concerts de l'année?

Metronomy, la classe avec le sourire

Metronomy © Gregoire Alexandre

De Metronomy, à vrai dire, on n'avait pas gardé un souvenir impérissable en live. Croisé pour la dernière fois sous un chapiteau étouffant du Dour Festival, le groupe de Joseph Mount nous avait même plutôt laissé un arrière-goût amer: brouillon et mal contenu par rapport à l'efficacité pop redoutable de The English Riviera. C'est pourtant un tout autre groupe qu'il nous a été donné de voir ce mercredi à l'Ancienne Belgique...

Ouvrant la dance sur Monstrous, Metronomy installe paisiblement l'ambiance aussi carrée que spontanée qui retournera l'AB bouillante pendant une heure et demie. C'est que, si chaque détail semble être millimétré (du décor scénique sur fond de nuages au light show bluffant, en passant les jeux de scène subtils et -last but not least- l'ensemble porté par des musiciens solidement expérimentés), le tout est livré avec une décontraction exemplaire, un fun terriblement contagieux.

Les sourires qu'on entendait littéralement sur disque (I'm Aquarius et son "shoop-doop-doop-ah") s'exhibent ici ouvertement. Dès que la batteuse Anna Prior entame les choeurs guillerets du single Love Letters, on voit d'ailleurs les visages s'illuminer dans toute la salle. C'est qu'en quatre albums, Joseph Mount a su accumuler une belle dose de morceaux dansants à souhait et à l'enthousiasme communicatif. Le groove et la boucle lancinante The Look, la légèreté rieuse de Radio Ladio, la montée irrésistible vers cet entêtant final de The Upsetter, la pop à l'état pur de The Bay... pour ne citer que les plus évidents. Même les titres les plus plombés de Love Letters prennent une ampleur qu'on ne leur soupçonnait pas. Et après un Corinne tonitruant, l'engouement de la foule est sans pareil: il nous a rarement été donné de voir un public applaudir aussi généreusement quel groupe que ce soit sur scène. Au point que les Anglais peinent à entamer le morceau suivant, écrasés sous les cris de satisfaction. Pas de discussion possible: Metronomy nous a offert là une belle leçon de pop music.

En savoir plus sur:

Nos partenaires