Mauro le héros

18/04/17 à 09:30 - Mise à jour à 09:31
Du LeVif Focus du 14/04/17

Son départ de dEUS, le nouveau Gruppo Di Pawlowski et l'avenir de Maurits Pauwels, son alter ego désormais en mode variéto calypso... Le point avec Mauro.

Onze heures. Heure de l'apéro. À la terrasse du Bar Vert où il nous a fixé rendez-vous, Mauro Pawlowski débarque et commande un café. Mauro, la classe rock'n'roll incarnée, est venu à vélo. Celui-là même, siège enfant sur le porte-bagages, avec lequel il s'est récemment fait arrêter par un faux flic qui lui fredonnait les riffs de guitare d'Instant Street et le surnommait le "Brad Pitt de dEUS". La caméra cachée a fait le buzz sur les réseaux sociaux après avoir été utilisée à la Lotto Arena pour les adieux de l'Evil Superstar au groupe de Tom Barman en février dernier. "Je n'avais rien capté du tout. Je n'ai compris que sur scène, pendant le concert, sourit-il. Je me disais juste que c'était son premier jour dans la police. Tu peux me faire croire beaucoup de choses en fait. Je suis parfois très naïf."
...

Vous souhaitez continuer à nous lire?

Lisez 4 articles gratuits par mois

Je m'enregistre Je suis déjà enregistré
ou

Les abonnés du Vif/l'Express bénéficient d'un accès illimité à tous les articles sur LeVif.be

Je prends un abonnement Je suis déjà abonné

Nos partenaires