Mark Ronson en forme olympique

21/05/12 à 16:50 - Mise à jour à 16:50

Ce vendredi, Mark Ronson et Katy B jouaient pour la première fois leur hymne des J.O. "Anywhere in the World" dans un club londonien. Focus était de la partie.

Mark Ronson en forme olympique

© Coca-Cola

Club Under the Bridge, sous le stade de Chelsea, à quelques pas du centre de Londres par une journée radieuse. Coca-Cola n'a pas lésiné sur les moyens pour promouvoir le lancement du single des Jeux olympiques qu'il a commandé à Mark Ronson, l'orfèvre derrière Amy Winehouse, Lily Allen ou les Kaiser Chiefs. Près de 500 journalistes et gagnants à divers concours, venus des 4 coins d'Europe, sont présent pour assister à la première représentation live d'Anywhere in the World auquel la chanteuse dubstep/R&B Katy B a prêté sa voix.

Après une brève séance de questions-réponses au cours de laquelle on apprendra notamment que Mark Ronson est fan de curling ou qu'il place DJ Premier dans le haut de son panier musical, le petit club situé sous l'immense stade de Chelsea commence à se remplir sérieusement. Ça baragouine un semblant d'anglais teinté d'allemand, de français ou de danois à tous les coins de la salle. Ça se précipite sur l'open bar. Ça frime pas mal, aussi, comme ce groupe de breakdancers hollandais qui se pavane devant Mark Ronson, fiers d'avoir décroché un prix qui leur permettra peut-être de se produire aux Jeux.

On commence les hostilités avec un DJ set de Mark Ronson qui n'hésite pas à mixer du Clash ou du Radiohead sur fond de soul baveuse qui ne serait pas pour déplaire à feu Amy Winehouse. Sur un set d'une petite heure, il y a eu du bootleg cinq étoiles à plus d'une reprise... Vient ensuite le tour de Katy B de s'emparer de la scène avec son groupe qui a sérieusement le groove dans la peau. Et quand, en fin de set, Ronson vient rejoindre la belle rousse sur scène pour balancer Anywhere in the World, notre sang ne fait qu'un tour: autant on a apprécié la démarche de collecte des sons de sportifs du producteur, autant le résultat ne nous a pas exactement enthousiasmé. Mais quand on voit la liesse que crée le morceau autour de nous dès ses premières notes, on se dit que Mark Ronson et Katy B n'ont pas manqué leur cible: créer un grand tube populaire et rassembleur. C'est déjà ça de pris!

Kevin Dochain

Nos partenaires