Marie-France et les Fantômes - Kiss

16/01/12 à 16:43 - Mise à jour à 16:43

ROCK | "Dieu pardonne mais je ne suis pas Dieu. Dieu pardonne mais il se fait vieux": cela sent la bonne cuvée Jacques Duvall, mécréant athée et champion du nihilisme épanoui.

Marie-France et les Fantômes, Kiss, distribué par COD's. ***

Ecouter l'album sur Spotify.

Marie-France et les Fantômes - Kiss

ROCK | "Dieu pardonne mais je ne suis pas Dieu (...) Dieu pardonne mais il se fait vieux": cela sent la bonne cuvée Jacques Duvall, mécréant athée (élevé chez les cathos) et champion du nihilisme épanoui. Dans le rôle de la muse vocale: Marie-France, dont c'est le second album avec la bande fantomatique de Freaksville. Pas de surprise majeure, c'est toujours du rock garagisant avec un zeste d'humidité pop et Duvall n'est jamais meilleur que dans la citation détournée (Le bon, la brute et le truand) ou exposant son masochisme spécialisé en dégradation des sentiments. Un garçon qui pleure est de la haute couture textuelle mais Chrissie Hynde, conviée en duo avec Marie-France, chante dans un français peu compréhensible. Dommage.

Ph.C.

Nos partenaires