Magik Purple Club, nouveau venu dans la nuit bruxelloise

24/09/13 à 15:22 - Mise à jour à 25/09/13 à 09:05

Source: Focus Vif

Vendredi, le Magik Purple Club investissait le Café Bota pour sa deuxième édition. Une initiative originale mais risquée, organisée par cinq jeunes qui veulent bousculer le monde de la nuit.

Magik Purple Club, nouveau venu dans la nuit bruxelloise

Le Magik Purple Club: une ambiance décontractée et une musique de qualité © Baptiste Erpicum

Sur la terrasse du Café Bota, face aux lumières qui animent la Tour des finances, Natan Goffin revient sur la genèse du Magik Purple Club: "Entre les concerts pointus au Wood qui connaissent une affluence arbitraire et le coté guindé des Jeux d'Hiver, il n'y a pas vraiment de juste milieu. Alors, nous avons réfléchi, entre potes, à ce que nous pourrions offrir comme soirées alternatives, pour que les gens ne doivent pas choisir entre ces deux extrêmes. Finalement, nous avons lancé notre propre club qui promeut une musique intense dans un cadre sans prétention."

Les organisateurs du Magik Purple Club ont entre vingt-cinq et trente ans, ils travaillent tous, l'un dans la restauration, l'autre dans le domaine commercial... Mais ils consacrent leur temps libre à combler un certain vide du paysage nocturne de la capitale. "Nous ne connaissons pas grand-chose au monde de la nuit, reconnait Natan Goffin. Nous essayons, simplement, de créer quelque chose d'unique en nous accompagnant des bonnes personnes. Ce soir, par exemple, le DJ et producteur allemand Nhan Solo nous régale d'un set sans aucune fausse note. Personnellement, je ressens une certaine fierté à ce que les gens prennent du plaisir grâce à nous."

Quand Nhan Solo, le DJ qui arrive de Berlin, monte au créneau, sa house ne répond qu'à un seul impératif: la profondeur et la pureté du groove. Le DJ, au nom inspiré par le contrebandier de la Guerre des Étoiles, fait littéralement décoller le Magik Purple Club. Il faut dès lors compter un nouveau vaisseau festif dans la galaxie bruxelloise. Certes, il manque encore quelques passagers pour qu'il affiche complet - les organisateurs doivent encore fidéliser le public à leur soirée -, mais Natan Goffin et ses complices n'ont pas dit leur dernier mot: "C'est sûr à 200%!"

Nhan Solo pratique une house aux accents hip-hop:

Baptiste Erpicum

Nos partenaires