Maceo Parker à Bruxelles: "J'ai appris à divertir à l'université James Brown"

05/05/15 à 10:34 - Mise à jour à 13:49

Source: Knack

À 72 ans, l'icône Maceo Parker est loin d'en avoir terminé avec le funk. Devenu célèbre en tant que "sidekick" au sax de James Brown, George Clinton et Prince, il donnera un concert solo le 13 mai à Bozar à Bruxelles. "Quand je suis sur scène, j'ai l'impression d'avoir à nouveau 32 ans."

Maceo Parker à Bruxelles: "J'ai appris à divertir à l'université James Brown"

Maceo Parker, ici au Jazz Festival de Wiesen (Autriche) en 2005. © REUTERS

"I just want you to blow, Maceo. Blow your horn!" Grâce à cette phrase de James Brown, Maceo Parker est devenue une star mondiale. Dans les années soixante, septante et quatre-vingt, Parker s'est surtout mis au service du Godfather of Soul. Entretemps, il a travaillé pour le Parliament-Funkadelic de George Clinton avant que Prince ne le prenne sous son aile pendant quelques années.

"2% de jazz, 98% de funky stuff"

Cependant, Parker affiche également un palmarès fourni en tant qu'artiste solo. C'est en cette qualité qu'il jouera le 13 mai au Bozar à Bruxelles où il est déjà venu plusieurs fois. "J'aime que la Belgique ait l'air d'un pays neutre, où il y a peu de remous politiques et peu de protestations", explique Parker. "Je peux me tromper, mais c'est comme ça que je vois la Belgique."

Ce qu'on peut attendre de son concert à Bruxelles? "I'm gonna throw some love in there, man. Plus d'une fois, vous allez m'entendre dire: on behalf of all of us, we - love - you!", rit-il. "Et ce que vous entendrez comme musique? 2% de jazz et 98% de funky stuff, comme toujours. Un peu de Ray Charles, un peu de James Brown, un peu de mon oeuvre personnelle : tant qu'on fait la fête, je peux faire ce dont j'ai envie. Donnez-moi un podium et je suis parti. Je suis né pour divertir les gens."

L'université James Brown

Une technique que Brown lui a apprise. "Je m'estime heureux d'avoir pu étudier à l'université James Brown. J'ai passé plus de temps avec lui qu'avec quiconque. Croyez-moi, au bout d'un certain temps, on sait comment faire plaisir à un public."

Cependant, à 72 ans, tout cela n'est plus aussi évident qu'à l'époque. "Je n'ai plus autant de force et d'endurance qu'à 32 ans. C'est pourquoi chaque concert exige une préparation plus poussée : courir, jouer au saxophone. Pas que je doive encore beaucoup répéter, c'est simplement une question d'échauffement avant de monter sur scène. Une fois que j'y suis, j'ai presque l'impression d'avoir à nouveau 32 ans (rires)."

"The Teacher"

Un jour, Prince a appelé Parker "The Teacher". "Parce que je suis très vieux" (rires). "Non, je pense que beaucoup d'artistes aiment mon style et ma façon de jouer. D'après moi, Prince pensait: 'If we're gonna play funky, then Maceo is the teacher'."

Le saxophoniste a également enregistré avec Bryan Ferry et les Red Hot Chili Peppers. Avec qui aimerait-il encore jouer? "J'aurais voulu avoir l'opportunité de travailler avec Michael Jackson. Il nous a quittés beaucoup trop tôt. S'il était toujours là, j'aurais certainement pu le convaincre de travailler avec moi. Nous nous sommes rencontrés une seule fois et il était très honoré. Michael a grandi avec la musique de James Brown. Il imitait James. Me parler a dû être un véritable plaisir pour lui (rires)."

Pour assister au concert le 13 mai à Bruxelles, participez à notre concours et tentez de remporter un des 5 tickets VIP pour 2 personnes- comprenant un walking dinner, un goodie bag et une nuitée au Motel One.

Nos partenaires