Ma ké Sale Gosse ti!

07/06/16 à 17:00 - Mise à jour à 17:16

Le trio bruxellois mère/fils/copine sort un premier EP chez Luik Records et son premier single, Fifteen, nous donne envie d'avoir à nouveau l'insouciance de nos quinze ans.

On croyait en avoir soupé du petit groupe belge qui tente de se faire un nom à force d'égrainer les pré-sélections du Concours Circuit (quoi que, ne lisez pas pour autant ce qu'on n'a pas écrit: on y a entendu plus d'une bonne chose au milieu de pas mal de crasses). Alors, quand arrive dans notre boîte mail l'annonce du premier EP d'un petit groupe bruxellois, on se dit que ça pourra attendre un peu. Sauf que, comme le communiqué nous parle de "post grunge, Sonic Youth meets The Kills", on a envie d'aller un peu plus loin. Et on a bien fait: Sale Gosse vaut le détour. Soit une mère batteuse, un fils chanteur guitariste et une copine qui chante et gratte aussi, qui dégagent une fraîcheur prompte à nous décrasser les tympans. On demande à voir ça en live: ça tombe bien, ils seront le 16 juin à Bozar et le 17 juin au PointCulture de Bruxelles dans le cadre de la Fête de la musique.

En savoir plus sur:

Nos partenaires