Louie Louie, la chanson qui a affolé le FBI, a perdu son interprête

29/04/15 à 12:09 - Mise à jour à 14:55

Source: Belga

Jack Ely, l'interprète en 1963 de la chanson "Louie Louie", tellement inintelligible que trois agences gouvernementales américaines dont le FBI y ont cherché des messages cryptés, est décédé à 71 ans, a annoncé mardi sa famille. Cette chanson était rapidement devenue un hit aux balbutiements du rock alors même que les seuls mots déchiffrables se trouvaient dans le titre

Louie Louie, la chanson qui a affolé le FBI, a perdu son interprête

© DR

Interprété par Jack Ely et son groupe The Kingsmen, le morceau avait été interdit par l'Etat de l'Indiana. Le chanteur, décédé lundi, a expliqué plus tard qu'une jeune habitante de cet Etat du nord des Etats-Unis avait affirmé que le texte révélait des messages obscènes lorsque le disque était passé au ralenti, allégations transmises par sa mère au gouverneur de l'Etat.

En pleine Guerre Froide, il n'en fallait pas moins pour éveiller les soupçons du patron de la police fédérale de l'époque, le redoutable et implacable J. Edgar Hoover par ailleurs très friand d'enquêtes secrètes.

Un mémo du FBI révèlera quelques années plus tard que "trois agences gouvernementales ont abandonné leurs enquêtes car elles n'ont pas été en mesure de déterminer les paroles de la chanson, même après avoir écouté l'enregistrement à des vitesses allant de 16 tours par minute à 78 tours par minute".

Ely avait levé le voile lors d'un entretien: le texte n'avait en réalité rien d'exceptionnel, les effets acoustiques étant dus au fait que son micro était accroché au plafond et donc il criait la tête penchée en arrière. Le producteur avait pensé que cela donnerait une impression plus réelle. Cette chanson a été reprise plusieurs fois, notamment par l'icône punk Iggy Pop.

En savoir plus sur:

Nos partenaires